Accompagnement à la création d’entreprise, passeport pour la réussite

La rédaction des Echos n’a pas été impliquée dans la réalisation de cette actualité

Entre 7 et 8 entrepreneurs sur 10 ne passent pas par un réseau d’accompagnement pour accompagner et développer leur projet. Même si certains, comme les petits entrepreneurs qui veulent créer leurs propres activités, avec un objectif clair et des clients déjà achetés, n’ont pas de besoins particuliers en la matière, « la vérité concerne tous ceux qui ne savent pas qu’ils doivent partir avec eux. . « , selon Frédéric Guibert, directeur de la création et du marketing de Bpifrance, qui finance et anime 26 réseaux d’accompagnement en France et à l’étranger.

Publié le 15 novembre 2022 à 11 h 24 Mis à jour le 15 novembre 2022 à 11 h 26

Vous accompagner augmente vos chances de succès

L’entrepreneur n’a que de bonnes raisons de solliciter l’appui de ce réseau car pour mener à bien son projet, en avoir une vision claire, le confirmer et pouvoir y vivre, il devra comprendre de nombreux sujets, sans avoir à avoir toutes les connaissances nécessaires. « L’enjeu de l’accompagnement est de connaître au maximum toutes les problématiques, avec des experts qui non seulement prennent des avis extérieurs mais aussi partagent l’expérience métier, orientent, confirment, renforcent les idées adoptées par le constructeur », précise Frédéric Guibert. L’accompagnement commencera à vous permettre de connaître un certain nombre d’outils – business plan, business model, construction de plan financier, etc. – pour créer une idée, avant d’analyser ses besoins financiers. « Le porteur de son projet aidera le producteur à identifier et trouver des sources de fonds à collecter, des prêts bancaires souvent – dans différents cas, des solutions de microcrédit – mais aussi des prêts. France Active, Initiative France, Réseau Entreprendre et le réseau ADIE, viendront compléter son apport. L’avantage de l’accompagnement, c’est que le producteur n’a pas besoin de connaître tous ces outils, c’est le travail de son consultant ! »

Choisissez votre réseau d’assistance en fonction de vos besoins uniques

Le producteur doit partir de ses besoins pour choisir son réseau de soutien. De grands réseaux nationaux tels que France Active, Initiative France, Réseau Entreprendre et l’Adie pour les situations les plus difficiles, assurent un accompagnement dans la durée depuis le début du projet jusqu’aux années suivantes jusqu’au lancement de l’entreprise. , des femmes (Local Women par exemple), des créateurs de QPV (Les Déterminés, Positive Planet, My Creo Academy, Entrepreneurs dans la ville, etc.), ou encore des jeunes, via le Réseau Pépite notamment, qui travaille sur les Campus… » En effet, l’entrepreneur passera par plusieurs réseaux dans son travail. « Nous gérons bien cette problématique de passation d’un réseau à l’autre en fonction de l’avancement et de la croissance du projet. »

Frédéric Guibert, Directeur Créatif et Commercial Bpifrance.©Bpifrance

Bpifrance, cheville ouvrière de l’environnement

La Banque nationale d’investissement a pour mission de soutenir 26 réseaux, d’informer le public, de les faire vivre et de leur donner les moyens financiers d’accompagner les entrepreneurs qui le souhaitent par les subventions qu’elle leur accorde. un respect tout particulier pour celui qui récolte 100 millions d’euros. Cap Créa, qui devrait renforcer leur coopération et leur permettre de mener des actions similaires ». L’objectif de Cap Créa, site de simulation en ligne, vise à doubler le nombre d’entrepreneurs accompagnés et financés d’ici 2027. L’organisation de 100 000 entrepreneurs, pour ne citer qu’eux, regroupe des chefs d’entreprise dans les collèges et lycées, pour clarifier la dignité du manager, et leur faire comprendre que cela peut être pour eux un moyen de se professionnaliser  » Par ailleurs, Bpifrance encourage les chefs de projets de ces réseaux à devenir plus experts des problématiques spécifiques et des problématiques liées à l’accompagnement, à travers son centre de formation dédié, en présentiel et par voie digitale. . « Nous faisons des essais de formation pour aider les femmes à éliminer les stéréotypes qui existent encore à leur sujet. L’idée est de monter en compétence les groupes d’accompagnement et les créateurs du réseau, de s’appuyer sur la richesse de ces organismes que nous finançons en les aidant à atteindre la taille de m. vague potentielle. »

Consulter le site bpifrance-creation.fr : les bons gestes pour se lancer

Bpifrance a lancé le site Bpifrance-creation.fr pour simplifier le parcours du créateur et lui donner la possibilité d’utiliser un réseau qui s’adapte à sa situation, selon son âge, sa localisation, la nature de son projet, avec son carnet d’adresses. « Le site Bpifrancecréation.fr permet de partir du besoin réel, de l’avancement du projet maintenant T. C’est pourquoi nous proposons des questions rapides pour savoir exactement où en est le créateur, et le guider dès ses premiers pas. . » Ce site fournit les premiers points d’information, dont une infographie qui explique les étapes pour créer une entreprise (vérifier et valider son idée, se renseigner sur le marché, financer le projet, le financer, choisir sa forme juridique, etc.) avant de poursuivre. passez au niveau supérieur en créant gratuitement votre Business Pass. « Une fois inscrit, le créateur a accès à des contenus personnalisés, dont un Business Plan Internet gratuit. De plus, la montée en compétences dans des thématiques variées telles que la finance, la stratégie, l’innovation, l’export, le droit, la RSE, l’EET… sous forme de webinaires et de modules animés par des experts de ces sujets.

Produit par Bpifrance Création

Laisser un commentaire