Arnaque à la fausse prescription de médicaments anticancéreux : attention à cette arnaque de plus en plus répandue

Les médicaments sont retirés des pharmacies avec des prescriptions plus réelles. [Martin BUREAU / AFP]

Publié le

28/08/2022 à 08:02

Actualisé

Trafic de médicaments

Trafic de médicaments

28/08/2022 à 08:07

Les escrocs écrivent de fausses ordonnances pour des médicaments contre le cancer, dans le but de revendre ces traitements à l’étranger. Le préjudice s’élèverait à plusieurs millions d’euros pour l’assurance maladie.

Comment réagiriez-vous si on vous offrait plusieurs centaines de dollars en échange d’une seule boîte de médicaments ? L’offre peut sembler assez rentable – une recette, plus vraie que nature, mais totalement illégale, est délivrée à votre nom.

Un petit tour à la pharmacie plus tard, les médicaments sont entre vos mains. Échangez-les contre des billets. Et les trafiquants revendent ensuite les boîtes à l’étranger, avec une marge forcément très importante.

Pour se procurer une de ces fausses recettes, et toucher « de 200 à 1.000 euros », il suffirait de surveiller les publicités sur les réseaux sociaux, explique franceinfo, qui a publié une longue enquête sur le sujet.

« Seule condition requise : être remboursé à 100% ou bénéficier de la Cmu », précise franceinfo. L’idée est, bien sûr, de récupérer le médicament sans débourser d’argent. Ainsi, tout se passe sur la messagerie cryptée.

Des millions d’euros de préjudice

Des millions d’euros de préjudice

Dans la série #YaPasDeFraude, voici ce qui circule sur les réseaux sociaux ces temps-ci… La version trafic de drogue du cartel de la fraude… #FraudeSociale pic.twitter.com/dQApSWqZC1

— Charles Prats APM (@CharlesPrats) 3 août 2022

L’échange se fait en personne. Les participants qui sont prêts à récupérer illégalement ces médicaments reçoivent environ 200 € par boîte. Les trafiquants peuvent alors les revendre plusieurs milliers d’euros.

Et souvent, selon l’OCLAESP, l’office central de lutte contre les atteintes à la santé et à l’environnement, si les médicaments arrivent à destination, ils sont souvent inefficaces, conditions de transport déplorables obligent…

Récemment, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a alerté sur la pénurie qui touche certains d’entre eux. Cette arnaque arrive donc à un moment critique.

Laisser un commentaire