Avec Véronique Batailler, les bons plans jardinage se partagent sur la page Facebook de la ville d’Ussel (Corrèze)

Le goût du jardinage revient en force, même chez les jeunes générations. A propos des jardins de La Jaloutre, Véronique Batailler donne régulièrement des conseils sur la page Facebook de la ville d’Ussel.

Les jardiniers savent très bien qu’ils ont autant besoin de pluie que de soleil ! Et ces jours-ci, c’est un AVC l’un, un AVC l’autre. Il faut bien organiser son emploi du temps pour travailler dans le jardin.

Et pourtant le mois de novembre est important. Ce n’est pas Véronique Batailler qui dit le contraire. Son dernier post sur la page Facebook de la ville d’Ussel en témoigne.

Véronique Batailler intervient tous les mois sur Facebook pour donner des conseils au jardin. Son travail d’animatrice dans l’espace social de La Jaloutre l’a naturellement amenée à se passionner pour le jardinage, en lien avec les jardins familiaux.

À la Sainte-Catherine…

« Les plus grands dans les jardins familiaux aiment coller à leurs méthodes, mais les plus jeunes sont ouverts à de nouvelles manières de gérer leurs cultures, note Véronique. Alors bien sûr je travaille beaucoup sur ces questions, la permaculture, les engrais naturels… « 

Découvrez le parcours du sapin de Noël de Clermont-Ferrand

Son dernier post Facebook parle de la nécessité de protéger ses légumes d’hiver « pour continuer sa récolte tranquillement. Cela vaut pour les poireaux, les choux, tous les concombres, les laitues d’hiver, s’ils sont déjà plantés. »

Ainsi lisons-nous sous la plume de Véronique « qu’un tunnel d’hiver doit être ouvert de temps en temps et doit être ventilé ». On parle aussi de stocker les légumes dans des silos, comment faire un silo en mode « recyclage » ou planter des arbres fruitiers : Véronique Batailler rappelle le vieil adage : « à Sainte-Catherine, tout bois prend racine. D’ailleurs, le dimanche à Saint-Clément , à l’occasion de la plantation familiale des cercles de pommiers, de nombreux visiteurs sont repartis avec de jeunes arbres à planter en pleine terre.« Tant que la terre est encore un peu chaude de l’été et de l’automne », confirme Véronique Batailler.

Dans son post précédent du 14 octobre, le sujet était : Quoi planter pour l’hiver. Côté potager bien sûr, mais aussi côté jardin d’ornement. Des publications qui méritent de garder le lien avec les exploitants des jardins familiaux, mais aussi avec les familles d’Ussel. « On essaie d’organiser une animation tous les trois mois, explique le jardinier. Parfois en lien avec le CPIE, qui a vraiment les compétences pour ça, parfois juste entre nous, et autour de la vie du jardin. »

Les oyas, quèsaco ?

Pour l’année 2023, des idées seront lancées : compostage avec des vers de terre, faire fleurir une prairie sauvage, bons et mauvais voisinages entre cultures, nichoirs et abris pour les oiseaux ou encore la récupération de l’honneur d’un système d’irrigation ancestral, à savoir l’utilisation de les oyas , ces pots en argile microporeux enfouis dans le sol remplis d’eau et qui diffusent l’humidité à la perfection.

Ovalie, vendeuse du Puy-de-Dôme, égérie du Salon de l’agriculture de Paris 2023

Dans les mois à venir, Véronique parlera sur la page Facebook de la ville de la plantation de fleurs et d’arbustes, mais aussi, très intéressant, de la rotation des cultures au jardin. « Surtout parce que l’hiver est une bonne période pour planifier le jardin de l’année prochaine. »

Quoi d’autre ? « Bon, le truc à retenir c’est de bien nettoyer vos outils avant de les ranger, pour ne pas multiplier les bactéries. Et bien sûr, n’oubliez pas de mettre votre tuyau d’arrosage. » Message reçu ! Arnaud Besnard

Laisser un commentaire