Conseils de jardinage de Marie Marcat : l’éclat frais d’une belle peau

Marie Marcat a cultivé, pendant trente-quatre ans, son jardin dit Remarquable à Neuilly-en-Sancerre. Ici, semaine après semaine, elle livre conseils et secrets pour un jardin fleuri.

On choisit rarement une variété pour la beauté de son écorce. Cependant, pour certaines variétés d’arbres, c’est la plus belle parure. Au plus fort de l’hiver, ces écorces différentes et surprenantes apportent un éclat supplémentaire au jardin.

L’un des plus beaux spécimens est le Prunus serrulata ou cerisier tibétain. Il a une écorce brillante aux tons cuivrés éblouissants qui présente souvent des bandes de lenticelles brun clair, qui s’exfolient progressivement en bandes horizontales. Il existe des variétés avec des peaux différentes. Au début du printemps, les fleurs blanches à cinq pétales apparaissent en grappes de deux à trois fleurs, très appréciées des abeilles. Elles laissent place à de petites cerises rondes et rouge foncé que les oiseaux adorent. L’arbre mesure entre cinq et six mètres de haut et aime le soleil ou la mi-ombre.

Des érables « à peau de serpent »

Certains érables dits « à peau de serpent » font le bonheur des collectionneurs. Celle d’Acer davidii est l’une des plus belles du genre : violette à rayures blanches pour Acer davidii Georges Forest et rouge en hiver pour le cultivar Rosalie, dont l’écorce devient verte à rayures blanches en été. Ces érables poussent jusqu’à quinze mètres de hauteur dans leur milieu et atteignent six à huit mètres sous nos latitudes. Originaires du Yunnan en Chine, elles résistent au gel et au vent. Il est préférable de les planter à mi-ombre pour conserver leur belle écorce aux marges blanches.

Conseils de jardinage de Marie Marcat : ces remarquables arbres tordus

Une autre espèce d’érable très décorative avec son écorce brune veinée de blanc, ses branches rouge corail au printemps et la magnifique couleur rouge écarlate de ses feuilles en automne, est l’Acer capillipes, souvent appelé l’érable à taches rouges. Il existe de nombreux cultivars pour ces deux espèces d’érables de couleur légèrement différente, mais toujours avec cette belle apparence marbrée.

L’écorce remarquable

Acer griseum, ou érable à écorce de papier, est l’une des plantes dont l’écorce se détache en rouleaux de papier brun orangé, ressemblant à des bâtons de cannelle. Cette caractéristique lui a valu le surnom d’érable cannelle. L’écorce remarquable de cet Acer, s’exfoliant en fines lamelles, fait de cette espèce l’une des plus belles raisons de planter dans votre jardin. La taille modeste (six à huit mètres) de l’arbre, son tronc très court et son port étroit, souvent conduit en touffe (en multitroncs) lui permettent d’investir même dans des espaces restreints. Ses feuilles sont colorées en automne, comme celles de nombreux autres érables, prenant des teintes rouge écarlate.

Recevez notre newsletter loisirs par mail et trouvez des idées de visites et d’activités dans votre région.

Les bouleaux fascinent par leur silhouette splendide, capturant la lumière du soleil d’hiver comme aucun autre. Ce sont eux qui offrent les écorces les plus différentes au sein d’une même espèce, allant du blanc pur au rose cuivré pour Betula albosinensis, enroulées en longues et fines lamelles. Lorsqu’il est jeune, le tronc est parfois recouvert d’une fleur bleutée tout aussi décorative. Difficile d’en nommer un seul dans cette sélection…

Les nouvelles aventures de Marie Marcat : « au nouveau jardin, je réfléchis encore »

Betula utilis Jacquemontii ou bouleau de l’Himalaya est l’un des merveilleux bouleaux à écorce blanche. Dès son plus jeune âge (5,6 ans), il s’exfolie en copeaux, révélant un bois brun sur une écorce blanche très pure. Son feuillage, plus vert que les autres variétés, contraste joyeusement avec l’écorce blanche, produisant un contraste très agréable durant l’été. Sa silhouette dressée se retrouve souvent en touffe (troncs multiples). Assurez-vous de bien nettoyer le tronc pour mettre en valeur son écorce. Les racines des bouleaux étant tracées et peu profondes, faites très attention aux arrosages car beaucoup d’entre eux sont morts ces dernières années à cause des sécheresses. Installez-le dans un endroit ensoleillé.

Avant de planter les arbres que vous avez choisis, prévoyez différents emplacements en fonction de l’éclat de l’écorce. Celles du bouleau et du prunus se voient de loin.

Pratique. Le Jardin de Marie est actuellement fermé.

Laisser un commentaire