Conseils de jardinage pour les débutants : 10 erreurs à éviter

Erreur no 1 : ne pas tenir compte du sol

Il est essentiel de connaître le sol avant d’installer les plantes. S’il y a des plantes dans le champ qui se portent bien, qu’elles soient sauvages ou déjà établies, c’est la meilleure indication. Si c’est bien équilibré, tout y pousse ! Calcaire, acide, sableux, argileux ? Si vous n’êtes pas sûr de vos observations, demandez un test de sondage à un centre de jardinage.

N’allez pas à l’encontre de la nature de votre terrain ou vous ferez face à un échec. Un exemple ? Si vous avez une envie irrépressible de rhododendrons, de magnolias ou de camélias, ne mourez que si votre sol est acide, c’est-à-dire lorsque le pH est inférieur à 7, ou, au mieux, neutre. En sol calcaire renoncer, au risque de les voir dépérir rapidement.

Erreur no 2 : faire fi de l’exposition

Chaque plante a une exposition privilégiée, donc recommandée. Ombre, soleil, mi-ombre ? A vous d’observer votre jardin, à toute heure de la journée, hiver comme été.

→ PRATIQUE. Quelle aubaine, les coins ombragés du jardin !

Erreur no 3 : Oublier le climat

Les plantes de rusticité moyenne (mimosa, camélia, agapanthe, anisodontea, azara, etc.) sont réservées aux jardins de la mer et du sud. Ailleurs, notamment en climat continental, n’adoptez que des plantes très rustiques (lilas, iris des jardins, pivoine, glycine, etc.). Les températures sont souvent différentes, dans un même service, selon la zone. Le long de la côte, il peut y avoir jusqu’à 5 à 8° de différence en hiver entre une ville côtière et une ville à 50 km à l’intérieur des terres. Le vent, l’humidité, les pluies plus ou moins fréquentes influencent les plantes.

Erreur no 4 : planter un peu partout

La dispersion est la faute d’un débutant. C’est beaucoup plus gratifiant de faire un massif, de l’entretenir parfaitement, que d’éparpiller les végétaux. La création d’autres espaces se fait au fil des années.

Erreur no 5 : oublier la diversité

Plus vous adopterez de plantes différentes, moins votre jardin sera la proie de maladies ou d’infestations de ravageurs.

Erreur no 6 : ne pas soigner la haie

La haie, charpente du jardin, est la priorité ! Imaginez-le varié, attrayant, voire gourmand, autant pour vous que pour les oiseaux et les papillons.

→ PRATIQUE. Jardin – une haie stricte, bordée de fantaisie

Erreur no 7 : planter trop serré

L’envie d’installer des plantes les unes à côté des autres, d’avoir un jardin immédiatement attractif, n’est pas une bonne idée : chacune a sa vocation. Trop serrés, ils se développent mal.

Erreur no 8 : choisir des petits trésors végétaux

Au début, optez pour des plantes faciles à vivre (hémérocalle, géranium vivace, chèvrefeuille, groseille…) : les petites raretés (arisaema, cypripedium, bletilla…), pour plus tard ! Si vous vous souciez vraiment d’une plante à bourgeons, faites-la pousser dans un récipient.

Erreur no 9 : arroser à mauvais escient

Croire qu’une pluie suffit à satisfaire une plante fraîchement plantée est un des défauts du débutant. Arrosez systématiquement à chaque plantation, même si la pluie est annoncée. Paillez immédiatement pour maintenir la fraîcheur. Puis, de mai à septembre, arrosez-le. En saison chaude, certaines plantes adultes souffrent, n’hésitez pas à les aider à traverser cette période difficile. De fin mai à début septembre, arrosez plutôt le soir, pour que les plantes en profitent pendant la nuit.

Erreur no 10 : ne pas tenir de livre de bord

Quand on conçoit un jardin, on passe par différentes phases : jubilation, fierté, déboires, réussites et échecs. Notez votre humeur, vos impressions, vos échecs, vos réussites. L’année prochaine, ces notes seront très utiles.

Le compost mûr, amendement du sol et engrais, est avant tout un ferment riche en bactéries, idéal pour semer les sols pauvres. Le thé de compost est fait avec un sac en tissu contenant du compost, trempé dans un seau d’eau, additionné d’un peu de sucre pour nourrir les bactéries, et agité.

Comment préparer la terre avant de planter ?

Avant de commencer à planter, votre sol devra être très aéré. Pour cela rien de plus simple, il vous faudra retourner et casser un peu le sol s’il n’est composé que de grosses mottes très compactes et le mélanger soit avec du compost, soit avec de la terre grasse.

Comment bien préparer le sol pour la plantation? La terre doit être travaillée sur une profondeur d’une vingtaine de centimètres. Dans le cas d’un sol lourd (argileux), essayez d’assouplir le sol au maximum en ajoutant du terreau. Mélangez le tout puis emballez. Tirez le sol aussi lisse que possible, en évitant de laisser des trous.

Quand préparer la terre pour le potager ?

L’automne est le moment de préparer votre potager pour qu’il soit superbe au printemps. Vous pouvez récolter vos derniers légumes verts et mettre les vieilles plantes au compost (si elles ne sont pas malades bien sûr).

Quand commencer à travailler la terre du potager ?

Il est conseillé de déterrer le jardin à la fin de l’automne et au début de l’hiver. Il est important de le faire avant les gelées et les gros froids de l’année pour une meilleure efficacité.

Comment préparer le terrain pour faire un potager ?

Nous vous expliquons comment nettoyer, préparer et nourrir votre sol pour avoir de beaux verts quand la saison arrive.

  • Nettoyez la terre du jardin.
  • Ameublissez le sol.
  • Améliorer le terrain (facultatif)
  • Planifier les cultures.
  • Nourrissez le sol.
  • Commencez à semer.

Comment enrichir la terre avant plantation ?

C’est le cas, notamment, du fumier végétal, de la corne broyée, du sang séché, des fientes de volaille, des tourteaux… comme paillis, compost, fumier ou engrais vert.

Comment faire pour enrichir une terre ?

Action : le fumier fertilise rapidement et fortement le nouveau sol (argileux, pauvre en humus) en lui apportant de l’humus et des éléments rapidement assimilables par les cultures. Il est préférable d’utiliser du fumier « vieux » de 1 ou 2 ans (paille à peine visible) et il est préférable de ne pas enfouir très profondément.

Comment nourrir la terre avant plantation ?

Aérez la terre Emiettez la terre avec la grelinette et nivelez-la avec le râteau. Les plates-bandes qui recevront des légumes-racines comme les carottes ou les panais doivent être labourées plus soigneusement. La fourche bêche est donc recommandée.

Comment préparer la terre d’un jardin ?

Préparer le terrain : désherber, tailler et aérer

  • Les dents sont enfoncées verticalement dans le sol pour travailler les 20 à 30 premiers centimètres.
  • Secouez légèrement l’outil d’avant en arrière.
  • On sort l’outil et on recommence quelques centimètres plus tard jusqu’à avoir travaillé toute la surface.

Comment nourrir la terre avant plantation ?

Aérez la terre Emiettez la terre avec la grelinette et nivelez-la avec le râteau. Les plates-bandes qui recevront des légumes-racines comme les carottes ou les panais doivent être labourées plus soigneusement. La fourche bêche est donc recommandée.

Comment bien préparer la terre de son jardin ?

Quels légumes planter dans son jardin pour être récoltés en hiver ?

Légumes Brocoli, chou, carottes, rutabaga, céleri, pois, rhubarbe, chou-fleur et épinards. Mise en garde. Ces plantes n’aiment pas la chaleur. Il est donc recommandé de les planter dans des climats plus frais.

Quels légumes planter en octobre ? Quels légumes planter en octobre ?

  • Ail blanc, rose ou violet, échalotes grises, oignons blancs ou rouges.
  • Chou de printemps et chou-fleur.
  • Quelques asperges.
  • Laitues d’hiver.
  • Artichauts dans les régions à climat doux.

Quel légume récolte en hiver ?

Légumes-racines, panais, navets, navets, betteraves, topinambour, scorsonère, céleri-rave, font partie des grands classiques de l’hiver. Les panais, peu sensibles au froid, doivent être semés en août, comme les navets, qui sortent du sol avant les premières gelées.

Quel légume dans le jardin l’hiver ?

En hiver, vous pouvez également compter sur des légumes avec des variétés adaptées à la culture d’automne et d’hiver : betteraves, carottes, chicorée et scarole, chou, chou rouge, épinards, poireaux, radis d’automne et d’hiver.

Quel est le meilleur engrais pour le potager ?

Le compost est l’un des meilleurs engrais organiques. Il est produit à partir de déchets de jardin et/ou de cuisine. Pour réussir, nous veillons à équilibrer les matières vertes et brunes. Le compost apporte de nombreux nutriments aux plantations.

Quel engrais de base pour le potager ? Les bons engrais organiques de base sont : la corne moulue, le guano, le sang séché, les engrais verts, les engrais et le compost qui sont à la fois des amendements (qui améliorent la structure physique du sol) et des engrais organiques.

Quand mettre de l’engrais pour le potager ?

Le début du printemps est le moment idéal pour appliquer des engrais végétaux naturels à action lente. Pour les semis au champ ou semis, cet apport se fait généralement 2 semaines à l’avance. À la fin du printemps, certaines plantes ont également besoin d’engrais à action rapide.

Quand et comment enrichir la terre du potager ?

Quand : en automne et tout au long de l’année. Combien : en couche de 5 à 10 cm d’épaisseur. Sur quoi : toutes les plantes et dans le jardin. Action : comme dans le bois, la couche de feuilles mortes protège le sol des coups de soleil, des fortes pluies, du dessèchement et retarde l’action du gel.

Quel temps pour mettre de l’engrais ?

L’idéal est à la mi-avril. C’est en effet pendant la période principale de croissance que les besoins en nutriments sont les plus importants. Au fur et à mesure que la pelouse puise dans les réserves du sol, celles-ci s’épuisent jusqu’à l’été. Il est donc conseillé de fertiliser à nouveau en juillet.

Quel est l’engrais le plus efficace ?

1 – Engrais d’ortie L’ortie est reconnue pour de nombreuses vertus, notamment sa richesse en minéraux, vitamines et oligo-éléments qui en font un super engrais pour la croissance des plantes et renforcent leurs défenses contre les maladies et les parasites. .

Quel type d’engrais le plus important ?

Engrais inorganiques Ce sont les engrais les plus utilisés en raison de leur facilité d’utilisation et de leur dissolution rapide dans le sol, ce qui facilite leur absorption par les racines.

Quel est le meilleur engrais universel ?

Compost – c’est le meilleur engrais organique du jardin ! Le compost est bénéfique pour les plantes car il cumule de multiples bienfaits. Par exemple, les peaux de banane sont riches en potassium, phosphore et calcium.

Quel est le meilleur engrais pour les tomates ?

Le fumier d’ortie (riche en azote), le fumier de consoude (riche en minéraux), la cendre de bois (riche en potassium et en phosphore) et les coquilles d’œufs sont des engrais naturels que vous pouvez utiliser pour les tomates.

Quand mettre de l’engrais aux pieds de tomates ?

L’engrais pour vos tomates est fait : à l’automne, avant l’année de plantation, du fumier peut être ajouté pour préparer le sol. Le fumier apporte de la matière organique qui se décompose pour fournir régulièrement les éléments minéraux assimilés par la plante.

Est-ce que le marc de café est bon pour les tomates ?

La réponse est oui ! Il est sécuritaire d’utiliser le marc de café comme engrais pour favoriser la production de tomates. Mais attention à ne pas en mettre en excès : comme tout engrais, l’excès de produit peut « tuer » et brûler les racines des plantes.

Comment faire un jardin facile d’entretien ?

Plantez de petites vivaces couvre-sol entre les plantes plus hautes (arbustes, graminées, vivaces hautes). Au début de vos plantations, lorsque les couvre-sols ne remplissent pas encore leur fonction, paillez généreusement tout espace libre entre les plantations.

Comment faire un jardin sans arroser ? Le paillage : indispensable pour les jardins secs L’utilisation d’un paillage épais, constitué d’écorces, de flocons de lin, de feuilles mortes ou de plantes « de couverture » permet de limiter l’évaporation et l’assèchement du sol. En hiver, il atténue les effets des gelées.

Comment faire un jardin avec peu d’entretien ?

Utiliser des plantes couvre-sol pour limiter l’entretien A la fois esthétiques et pratiques, les plantes couvre-sol vivaces s’invitent dans les jardins, quelle que soit l’exposition qui leur est réservée. A l’ombre ou en plein soleil, les plantes couvre-sol sont un excellent moyen de limiter l’entretien au jardin.

Comment avoir un beau jardin sans entretien ?

Pour un jardin sans entretien, ne sélectionnez que des arbres, arbustes, herbes et vivaces adaptés à votre climat, mais aussi à la nature du sol : analysez votre sol et choisissez les plantes qui s’y plaisent en demandant conseil à votre pépinière.

Comment faire un jardin pour débutant ?

Dans le sol, creusez un trou pour ajouter du terreau spécial pour les plantes à massif. Et faites comme une plante en pot pour le reste : creusez un petit trou dans le haut, ajoutez votre nouvelle plante après l’avoir retirée de son pot en plastique, recouvrez légèrement la plante de terreau. Et arrosez généreusement.

Comment faire un jardin facilement ?

Un emplacement privilégié Pour chouchouter vos futurs légumes, il faut leur offrir un petit coin de paradis : un terrain plat avec un sol meuble, riche et profond, ni trop acide ni trop calcaire, ensoleillé et abrité du vent. … bref, une perle rare !

Comment faire un jardin pour la première fois ?

Equipez-vous d’outils de base Par exemple, la fourchette est un incontournable. « La première année du jardin, la fourche va permettre de mélanger le compost à la terre du jardin, soit avec une fourche bêcheuse si la terre est lourde, soit avec la fourche écologique si la terre est légère », analyse Olivier Lefebvre.

Pourquoi mettre du vinaigre dans le jardin ?

Le vinaigre blanc n’est pas qu’un bon produit ménager. Il est en effet très efficace pour l’entretien des plantes ! Ce produit renforce et prolonge considérablement la durée de vie de vos plantes. Il améliore la qualité du sol et permet à vos plantes de se développer dans un environnement sain.

Quel vinaigre utiliser pour le jardin ? Le vinaigre blanc est un produit naturel qui peut également être utilisé dans le jardin. Il est non seulement très bon marché (moins de 50 cents le litre), mais aussi beaucoup moins nocif que la plupart des herbicides ou insecticides commerciaux.

Ou ne pas mettre de vinaigre blanc ?

Le vinaigre est à proscrire dans certains cas : sur la pierre naturelle comme le marbre, la pierre bleue, le béton, le calcaire, les surfaces peintes et autres surfaces sensibles. sur les joints en caoutchouc.

Comment utiliser le vinaigre blanc dans le jardin ?

Pour fabriquer un désherbant maison au vinaigre blanc, il suffit de mélanger 1 litre de vinaigre blanc avec 500 ml d’eau. Vous pouvez ensuite pulvériser cet herbicide naturel (idéalement par temps ensoleillé) sur l’ensemble de votre jardin et patchwork, directement sur les mauvaises herbes.

Comment faire un insecticide avec du vinaigre blanc ?

Contre les pucerons, la recette de grand-mère consiste à ajouter 10 cuillères à soupe de vinaigre blanc dans 4 litres d’eau et 1 à 6 cuillères à soupe de savon noir ou de Marseille (selon la densité des colonies).

Quand mettre du vinaigre blanc sur les mauvaises herbes ?

Désherbant de contact, le vinaigre blanc n’élimine que les parties aériennes des plantes. Pour qu’il soit efficace, il est recommandé de l’appliquer tôt le matin et avant que les plantes ne soient vigoureuses. A utiliser de préférence lorsque les mauvaises herbes sont encore jeunes.

Comment utiliser le vinaigre comme insecticide ?

Spray vinaigre blanc et bicarbonate Ecologique et économique, le vinaigre blanc est efficace contre les pucerons et les fourmis. Mélanger un dixième de vinaigre blanc pour 900 cl d’eau. De plus, le bicarbonate de soude empêche le développement de champignons dans le jardin.

Comment fabriquer un insecticide puissant ?

Mélangez un bulbe d’ail en purée, un petit oignon haché, une cuillère à café de piment en poudre avec 250 ml d’eau. Laisser infuser une heure, filtrer et ajouter une cuillerée de savon liquide… Et il ne vous reste plus qu’à pulvériser votre tout-en-un sur les deux faces des feuilles de votre plante.

Est-ce que le vinaigre tue les insectes ?

Le vinaigre est un insecticide et un désinfectant. Élimine efficacement les créatures nuisibles. D’une part, il extermine les insectes rampants comme les cafards.

Laisser un commentaire