Créer une entreprise : les principales erreurs à éviter

Publié le 22 novembre 2022 à 10h32

Selon l’INSEE, une entreprise française sur quatre fait faillite dans les deux premières années d’exploitation. Et si 61% des entreprises créées en 2014 fonctionnaient toujours 5 ans plus tard, 21% d’entre elles étaient en difficulté et essayaient de sauver leur entreprise. Pour éviter que votre future entreprise ne rejoigne ces statistiques, PayFit, un logiciel de paie et de gestion du personnel, a mené une étude en octobre 2022 en collaboration avec l’institut de sondage Ipsos. Son but : identifier les erreurs les plus courantes lors de la création d’une entreprise, ainsi que celles qui affectent sa vie future.

Erreurs courantes : votre top 3

Au cours de l’étude, des témoignages ont été recueillis auprès de 500 entrepreneurs âgés de 16 à 65 ans, qui ont parlé ouvertement des erreurs qui ont eu le plus d’impact lors du démarrage d’une entreprise. Ils montrent que les trois premiers consacrent trop de temps de travail au démarrage d’une entreprise (23 %), négligent la rentabilité (22 %) et prévoient et gèrent mal les flux de trésorerie projetés (22 %). Ils évoquent ensuite le fait de ne pas avoir vendu leur produit au juste prix (21%) et d’avoir manqué de conseils (19%).

Une autre leçon est que les erreurs de démarrage sont les mêmes que celles de démarrer une entreprise : prévoir les flux de trésorerie de manière incorrecte (21 %), ne pas vendre votre produit/service au bon prix (19 %), et engager trop d’argent. temps de travail / négliger sa rentabilité (18%). Malgré l’expérience acquise, les entrepreneurs continuent de commettre les mêmes erreurs et dans une proportion similaire.

Pour éviter de tels pièges, vous devez réduire les risques d’erreur dès le début de votre activité. Mais par où commencer ? Ici, 500 managers partagent à nouveau leurs expériences et leurs conseils : 39% recommandent de se former et de s’entourer de réseaux d’entraide et de conseils d’autres entrepreneurs. Peu importe le type d’activité que vous pratiquez, il est important de ne pas rester isolé à ce stade.

En fonction de l’avancement de votre projet et de votre profil, différentes options s’offrent à vous. Les formations commerciales peuvent être obtenues auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre de Commerce et de l’Artisanat, Pôle Emploi, Apec, Bpifrance, etc. En parallèle, faire appel aux réseaux d’entrepreneurs et aux structures d’accompagnement : Réseau Entreprendre, réseau BGE, plateformes d’initiatives locales, coopératives d’entreprises et d’emploi, réseaux de cadres retraités, etc.

Equipez-vous des bons outils et technologies

L’étude évoque également l’importance de solutions techniques et technologiques adaptées lors de la création d’entreprise : 34% des managers interrogés recommandent à tout nouvel entrepreneur d’utiliser des outils et logiciels spécifiques à chaque domaine (comptabilité, paie, etc.). 14% d’entre eux regrettent également de ne pas avoir immédiatement utilisé les bons outils et technologies pour piloter leurs opérations.

La numérisation de certaines tâches a un effet positif sur l’entreprise. Selon une étude réalisée en août 2022 par le cabinet de conseil Forrester, des logiciels tels que PayFit peuvent réduire le temps de traitement de la paie de 90 %, les coûts des comptables externes de 30 % et faire gagner en moyenne 1,5 heure sur les tâches liées à l’intégration et le roulement du personnel. En d’autres termes, cela vous libère, vous et vos équipes, pour vous concentrer sur des missions à plus forte valeur ajoutée et sur ce qui compte : le succès de votre startup.

Faire des erreurs fait partie de votre développement de carrière et de votre parcours. Il est inévitable que vous fassiez des erreurs. Surtout, ils vous permettent d’apprendre et de devenir un meilleur professionnel. Les erreurs sont généralement commises au travail.

Quelles sont vos trois plus grandes qualités pour entreprendre ?

Quelles sont les 3 principales caractéristiques d’un entrepreneur ?

  • Qualité #1 : Le goût du challenge.
  • Qualité #2 : Capacité à prendre des décisions.
  • Qualité #3 : Capacité à déléguer.

Pourquoi puis-je agir ? Être créatif Pour réussir, un entrepreneur doit faire preuve de créativité. La créativité lui permet de trouver des idées qui lui permettent de développer son entreprise. Pour être en avance sur vos concurrents, pour trouver des marchés inexploités ou pour attirer de nouveaux clients.

Comment créer son entreprise en 2022 ?

Quelle est l’activité la plus rentable ? La fabrication numérique arrive en tête de liste des entreprises les plus rentables. En effet, avec peu ou pas d’investissement, il est possible de faire d’énormes profits, car c’est aussi un business évolutif, tout comme avec l’affiliation.

Quels types d’obstacles peut rencontrer l’entrepreneuriat féminin ?

Les obstacles propres aux femmes entrepreneures sont les limitations personnelles, les difficultés à obtenir des financements externes, le manque de soutien ou de reconnaissance. et enfin la faible intégration des femmes dans les réseaux d’entreprises.

Quelles sont les caractéristiques de l’entrepreneuriat féminin ? L’entrepreneuriat féminin est donc très paradoxal : d’une part, une forte envie de se lancer, d’être libre, de créer sa propre vie, d’être soi-même, d’autre part, une forte peur d’échouer, de perdre de l’argent ou de ne pas payer. La partie la plus difficile à la fin, comme pour tout changement, semble être de commencer, de faire les premiers pas.

Quels sont les obstacles à l’entrepreneuriat des jeunes au Cameroun ?

Les problèmes de financement (disponibilité du crédit, coût du financement) sont également mentionnés séparément (30,7%). Il en va de même pour les points de vente (18,1%), la corruption (18,1%), l’insuffisance d’énergie et d’eau (17,4%).

Quelle est l’importance de l’entrepreneuriat jeune dans un pays comme le Cameroun ?

La contribution des entreprises à la croissance économique du pays. L’entrepreneuriat joue un rôle clé dans la croissance économique du pays en raison de la contribution des entreprises, en particulier des micro, petites et moyennes entreprises.

Quels sont les enjeux de l’entrepreneuriat pour un pays comme le Cameroun ?

Dans un pays où les jeunes de 15 à 34 ans représentent plus du tiers de la population et sont trois fois plus touchés par le chômage que les autres catégories de la population, la création d’entreprise apparaît comme une solution envisageable.

Quels sont les différents types de risques ?

On distingue par exemple les risques individuels des risques collectifs, les risques militaires des risques civils, les risques économiques/financiers des risques sociaux et politiques, les risques professionnels (monde du travail) des risques de la vie courante (sphère privée), les risques technologiques. .

.

Comment savoir si un nom est protéger ?

Il est facile de savoir si une marque est enregistrée. Il vous suffit de vous rendre sur le site de l’INPI et de saisir le nom de la marque que vous recherchez dans le moteur de recherche intégré au site. Vous pouvez vous y rendre en cliquant ici : https://bases-marques.inpi.fr/ .

Comment savoir si un nom est déjà utilisé ? Vous pouvez également consulter l’annuaire des entreprises et des institutions (Sirene). Il convient également de consulter la base de données des marques de l’Inpi : Inpi : Institut de la Propriété Industrielle, car il est interdit d’utiliser un nom ou un sigle déjà déposé en tant que marque.

Comment faire une recherche INPI ?

Vous pouvez effectuer cette étude : sur rendez-vous à l’INPI. Avec l’aide de bibliothécaires, vous pouvez accéder gratuitement aux bases de données des marques et des entreprises de l’INPI. ou consultez les bases de données en ligne de l’INPI.

Comment vérifier l’existence d’une marque ?

Pour savoir si une marque est enregistrée, il suffit de se rendre sur le site de l’Institut National de la Propriété Industrielle et de saisir le nom de la marque dans le moteur de recherche intégré au site. Cette base de données comprend également les marques européennes et les enregistrements internationaux.

Comment savoir si un nom d’artiste est disponible ?

La première chose à vérifier est si le nom est enregistré auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). Pour cela, rendez-vous directement sur le formulaire de recherche de leur site http://bases-marques.inpi.fr, aussi appelé sous. à cette adresse www.icimarques.com.

Comment protéger un nom ?

Dépôt de marque Il se fait en ligne sur le site de l’Inpi : Inpi : Institut National de la Propriété Industrielle. L’enregistrement d’une marque donne à l’association la possibilité de saisir un juge si le même nom est utilisé par une autre association ou personne morale.

Comment protéger son nom de famille ?

L’enregistrement d’une marque permet une meilleure protection du nom d’une entreprise. Une entreprise peut renforcer la protection de sa dénomination sociale en déposant une marque auprès de l’INPI. Cela lui permet de commercialiser ses produits et/ou services sous le même nom que la raison sociale.

Comment securiser un nom de domaine ?

Comment protéger un nom de domaine ? Pour protéger votre nom de domaine, vous devez l’enregistrer en tant que marque auprès de l’INPI. En effet, ce dépôt de marque permet de pallier la protection insuffisante d’une simple réservation de domaine.

Laisser un commentaire