Cultiver des micro-verts, des superaliments presque comme des germes

A première vue, les micro-pousses ressemblent à des graines étrangement germées, source de vitamines en hiver, bien connues des enfants qui les expérimentent très tôt à l’école avec des lentilles dans du papier absorbant humide ! Pourtant, ce sont des techniques différentes et un super aliment différent.

Qu’est-ce que les micropousses ?

Pour expliquer ce que sont les microgreens, il est nécessaire de revoir quelques bases de biologie. A l’origine, il existe des graines d’angiospermes, qui servent de base à la reproduction des plantes à fleurs. Lorsqu’elles sont semées, elles germent et donnent rapidement naissance aux deux premières très petites feuilles, appelées cotylédons : ces deux cotylédons caractérisent les plantes dicotylédones, qui diffèrent des plantes monocotylédones, qui ne développent qu’un seul cotylédon. A ce stade de semis avec sa paire de cotylédons, on parle alors de micropousses ou micropousses, comme les appelait un chef californien dans les années 1990 lorsqu’il les mettait pour la première fois à l’honneur dans sa cuisine.

La micropousse, ou semis portant des cotylédons, se développe rapidement avec l’apparition des premières vraies feuilles, parfois appelées jeunes légumes, dont le système racinaire commence à être bien établi. Ces derniers sont souvent consommés, même si leur goût révèle beaucoup plus d’amertume. Comme les feuilles continuent de se multiplier et de se développer, vous aurez bientôt des plantes matures.&#xD ;

Au stade des jeunes pousses, les plantes repousseront lorsque vous couperez le bout de leurs tiges, mais vous aurez besoin de beaucoup plus d’espace pour les faire pousser que si vous ne faisiez que pousser des micro-verts.

Quel est l’intérêt nutritionnel des micropousses ?

Les micro-pousses vous offrent des aliments frais (dès la récolte, consommés immédiatement), sains (sans restrictions sanitaires qui imposent un rinçage régulier des graines germées), et économiques (autoproduction).

Leurs saveurs concentrées varient et vous permettent de choisir vos micro-légumes préférées. Ils se concentrent dans leur tige et laissent jusqu’à 6 fois plus de nutriments que les légumes matures, ce qui fait notamment parler Valérie Carreno d’un super aliment dans son livre Cultiver des micro-pousses*, car ils ont une teneur exceptionnelle en vitamine B, vitamine C., acides aminés, oligo-éléments (phosphore, potassium, manganèse, zinc, fer, calcium, cuivre), chlorophylle et antioxydants.

Vous pourrez profiter de leurs qualités nutritionnelles tout en retrouvant le goût des légumes « adultes » en mangeant leurs feuilles miniatures, dont la saveur est très concentrée. Les micro-pousses permettent de varier son alimentation et d’agrémenter ses plats et préparations culinaires, quelle que soit la saison, car les micro-pousses, bien qu’elles préfèrent pousser au printemps, s’adaptent aux différentes saisons.

Comment cultiver des micropousses ?

Se lancer dans la culture des micro-pousses ne nécessite pas de jardin, il suffit de placer les bacs ou bacs de culture devant une source de lumière à l’abri des variations thermiques et atmosphériques, donc à l’abri des rayons directs du soleil… sans oublier de les retourner régulièrement pour éviter que les microgreens ne se tordent vers la source lumineuse !

Pour le substrat, vous pouvez essayer du compost ou du terreau léger, ou même un substrat organique comme la natte de coco, le chanvre, le lin, etc.

Le choix des graines bio dépend de vos envies, de votre goût et de votre patience, sachant que les graines de tomate, aubergine, poivron, rhubarbe doivent être exclues à cause de leur toxicité. Voici quelques idées :

Le semis s’effectue en surface du substrat humide en les enfonçant un peu puis en brumisant matin et soir pour maintenir l’humidité. Dans 3 ou 4 jours, vous verrez les graines germer.

La récolte a lieu après 1 à 4 semaines selon la graine et les conditions de croissance. Cela se fait avec des ciseaux en coupant env. 1 cm du substrat. Dégustez-les immédiatement après les avoir rincées et essuyées avec un torchon. Sinon, ils se conserveront quelques jours au réfrigérateur. Ils peuvent être consommés aussi bien crus que cuits, et sont servis comme condiment, condiment, salades, garniture, dans les sandwichs, les smoothies, les pancakes, les pancakes, les salades d’été, le tofu, les œufs, le riz, les pâtes, etc.&#xD ;

* Editions Eyrolles – 144 pages – 22 septembre 2022 – 17,90€

Naturellement, les cultures se font en terre ou en terreau, à l’intérieur comme à l’extérieur. Cependant, il existe des techniques de culture hors-sol, par exemple l’aéroponie ou l’hydroponie. Ces méthodes sont techniques au sens strict.

Quels légumes mettre à côté des plants de tomates ?

Les plantes qui sont de bons compagnons pour la tomate Les plantes pouvant être associées à la culture de la tomate pour favoriser son bon développement sont le chou, le souci, le souci, le concombre, l’ail, la ciboulette, le basilic, la laitue, la carotte, l’asperge, l’épinard, l’épinard de Nouvelle-Zélande…

Quel légume ne doit pas être planté ensemble ? Ne plantez pas de légumineuses (pois, fèves, haricots) près des poireaux, des oignons ou de l’ail. Les épinards produisent une substance nocive pour les betteraves et ne doivent pas être plantés à proximité. Quant aux carottes, elles n’aiment ni la menthe ni les betteraves.

Est-ce que le marc de café est bon pour les tomates ?

Certes, le marc de café a une excellente réputation dans le jardin. En plus de nourrir les plantes et de booster la production, ce résidu, qui a tendance à finir à la poubelle, agit également comme un dissuasif naturel. Retour aux fondamentaux : est-ce bon pour les plants de tomates ? La réponse est oui!

Quel est le meilleur engrais naturel pour les tomates ?

La cendre de bois est un engrais naturel très riche en chlorure de potassium et en phosphore. Pour préparer cet engrais, il suffit d’étaler la cendre sur le sol puis de ratisser légèrement pour l’incorporer. Il est idéal d’incorporer cet engrais avant les pluies pour une pénétration maximale des nutriments.

Quelles plantes n’aiment pas le marc de café ?

Le marc de café agit également comme un inhibiteur de croissance lorsqu’il est appliqué directement sur le sol et semble nuire à la croissance de certaines plantes, notamment les tomates, la moutarde, les trèfles et les géraniums.

Quels légumes planter les uns à côté des autres ?

Légumeaimer la présence deplante pas à proximité
Poiscarotte, épinard, radis, chou, salade d’agneau, pomme de terreail, échalote, oignon, tomate
Poivrebasilic, carotte, oignonfenouil
Poireaucarotte, fraise, épinard, tomateharicot, pois
Pomme de terreail, haricots, poisaubergine, courgette, radis, tomate

Puis-je planter des courgettes à côté des tomates ?

Avertissement. Pommes de terre, tomates et concombres sont sensibles aux mêmes pathologies que les courgettes. Il est donc fortement déconseillé de les maintenir à bonne distance les uns des autres dans votre potager.

Où placer les courgettes dans le jardin ?

Eviter les zones exposées au vent. Si possible, privilégiez le soleil du matin (toute la journée c’est encore mieux) afin que les insectes pollinisateurs soient à l’œuvre dès l’éclosion des fleurs, tôt le matin.

Quel légume ne pas planter à côté des tomates ?

Plantes à éloigner des tomates. Les plantes de la famille des solanacées, telles que pommes de terre, aubergines (Solanum melongena), poivrons, ne se marient pas bien avec les tomates. Leur ennemi commun est la moisissure, surtout lorsque les étés sont humides.

Quand planter des tomates sous serre ?

Les plants de tomates de serre peuvent être plantés à partir de la fin avril, voire de la mi-avril si le temps le permet. Cela nécessite donc un semis à partir du mois de février.

Quand planter des tomates sous serre en 2022 ? Quand planter des tomates ? Entre mars et mai. A partir du mois de mars, il faut déplacer les plantes sous serre de jardin ou sous châssis, pour s’habituer progressivement au changement de température.

Comment faire pour avoir de belles tomates dans une serre ?

  • Choisissez un endroit lumineux et bien aéré…
  • Pratiquez la rotation des semences. …
  • Choisissez des plantes aux racines solides. …
  • Enterrez bien les tiges. …
  • Arrosez abondamment tous les 7 jours. …
  • Ne coupez pas les ventouses des plants de tomates. …
  • Utilisez des piquets pour que les tomates puissent facilement pousser debout.

Quel est le meilleur engrais naturel pour les tomates ?

La cendre de bois est un engrais naturel très riche en chlorure de potassium et en phosphore. Pour préparer cet engrais, il suffit d’étaler la cendre sur le sol puis de ratisser légèrement pour l’incorporer. Il est idéal d’incorporer cet engrais avant les pluies pour une pénétration maximale des nutriments.

Pourquoi mettre du sel sur les plants de tomates ?

Sa principale propriété est de renforcer les racines et d’aider les plantes à assimiler la chlorophylle, ce qui leur permet de pousser assez rapidement. Lorsqu’il est appliqué au sol en même temps que les graines sont plantées, le sel aide à augmenter la germination.

Quand commencer les semis en serre ?

En janvier on peut commencer par le brocoli, le chou-fleur, la scarole. Mars est idéal pour les légumes d’été comme les tomates, les aubergines, les poivrons, mais aussi le chou-rave, les carottes, la laitue. En avril c’est les melons, toutes sortes de salades, choux, radis…

Quand faire les semis de tomates sous serre ?

Quand planter des tomates en serre ? Dans les serres, on sème à partir de février et on plante à partir d’avril, ce qui fait gagner du temps selon les régions.

Quel semis sous serre en mars ?

Quels légumes cultiver sous serre en mars ? Poireau, épinard, tomate, poivron, radis, céleri, piment, betterave… Il existe de nombreux légumes que vous pouvez semer en mars dans toute la France. Vous pouvez les semer en caissettes ou en terrines puis les repiquer en extérieur dans votre potager.

Quel est le meilleur moment pour planter les tomates ?

La plantation des plants de tomates en pleine terre a lieu vers le 15 mai après d’éventuelles gelées. Lorsque les plantes atteignent 12 ou 15 cm et que les « 5 à 7 vraies feuilles » se sont développées, la plante est suffisamment autonome pour être plantée en pleine terre.

Comment éviter le gel dans une serre ?

Il existe de nombreuses façons de prévenir le gel dans une serre non chauffée pour empêcher le gel de tuer vos plantes.

  • Évitez les poches de gel. …
  • Utilisez du papier bulle. …
  • Mettez une couverture d’hiver. …
  • Arrosez un peu.

Pourquoi fait-il plus froid dans ma serre qu’à l’extérieur ? 2) Un effet de convection, lorsque l’air se refroidit dans la serre, la pression chute, provoquant un flux d’air de l’extérieur alors que tous nos côtés sont fermés. L’air qui entre se rapproche donc du sol et est plus froid que l’air extérieur total.

Comment chauffer sa serre sans électricité ?

Chauffage à la bougie ou au kérosène Pour chauffer simplement votre serre, vous pouvez utiliser un chauffage au kérosène, comme le font la plupart des cultivateurs, mais il existe une technique presque aussi efficace et moins chère, qui consiste à chauffer avec de petites bougies chauffe-plat.

Comment fabriquer un chauffage pour serre ?

L’idée est de placer des canettes noires à l’intérieur de votre serre. Ces récipients sont généralement remplis d’eau, mais la pierre peut être tout aussi efficace. Placés dans un endroit où le soleil les atteint, ils dégageront très bien la chaleur. La couleur noire des conteneurs signifie que la chaleur du soleil peut être diffusée.

Comment chauffer une serre sans chauffage ?

Isolez votre serre de jardin De plus, isolez les parois intérieures de votre serre en verre avec du papier bulle. Ceci est attaché au cadre avec des clips. Vous obtiendrez quelques degrés. Vous pouvez également protéger les murs nord de votre serre de jardin avec du polystyrène jusqu’à la mi-mai.

Comment chauffer une serre naturellement ?

L’idée est de placer des canettes noires à l’intérieur de votre serre. Ces récipients sont généralement remplis d’eau, mais la pierre peut être tout aussi efficace. Placés dans un endroit où le soleil les atteint, ils dégageront très bien la chaleur. La couleur noire des conteneurs signifie que la chaleur du soleil peut être diffusée.

Quel est l’intérêt d’une serre ?

Des cultures plus longues et une meilleure productivité En utilisant une serre de jardin, vous pouvez commencer à semer et cultiver plus tôt et continuer à récolter vos légumes bien plus tard que dans un potager extérieur. Cultiver toute l’année rend votre serre plus rentable à long terme.

.

Quand mettre les légumes sous serre ?

Juillet et août sont les mois où l’on commence à semer les cultures d’automne et d’hiver (choux, betteraves, bettes, navets…). Les portes des serres doivent rester ouvertes, les arrosages doivent être réguliers et une surveillance accrue des maladies et infestations de petits animaux doit être effectuée.

Laisser un commentaire