Dégât des eaux : quelle assurance habitation choisir ?

Que couvre la garantie « dégât des eaux » de votre assurance habitation ?

Les sinistres généralement couverts sont :

Les options de garantie que vous pouvez ajouter à votre contrat :

Ce qui n’est généralement pas couvert par les compagnies d’assurance :

Comment déclarer son « dégât des eaux » à son assureur ?

Vous disposez de 5 jours ouvrés pour signaler l’incident et l’origine de la fuite par téléphone ou chez votre client. Par sécurité, dupliquez ce relevé avec une lettre avec accusé de réception à adresser à votre assureur. Vous pouvez joindre tous les éléments utiles pour procéder à votre indemnisation : photos, facture… de la marchandise endommagée.

Pour gagner du temps, soumettez un rapport amiable de dégâts des eaux. Ce document doit être rempli par toutes les personnes impliquées dans l’accident. Il doit mentionner les coordonnées des protagonistes, les circonstances du sinistre et la nature des dégâts.

L’expertise est-elle obligatoire ?

La connaissance d’un expert n’est pas obligatoire, mais si le montant du dommage estimé est supérieur à 1 600 euros, ou si le sinistre se répète, un expert peut être mandaté par votre assureur. Le rapport d’expertise détermine le montant de votre indemnisation. Vous pouvez demander un deuxième avis en cas de désaccord sur les conclusions du rapport. Si vous engagez un expert indépendant, ce sera certainement à vos propres frais.

Quel est le rôle de l’expert ?

L’expert doit trouver la cause de la réclamation, les circonstances et toute responsabilité pour la réclamation.

Il listera tous les éléments endommagés, les réparations ou les remplacements à effectuer. Il sera également attentif au degré de vétusté des biens mobiliers et immobiliers.

Ces conclusions seront détaillées dans un rapport qui servira à évaluer le montant des dommages à indemniser par l’assureur.

L’expert doit-il vous envoyer son rapport ?

La loi n’oblige pas l’assureur à vous transmettre le rapport d’expertise. Toutefois, si vous n’êtes pas d’accord avec les solutions proposées, et si le refus d’indemnisation est fondé sur les conclusions de l’expert, vous pouvez adresser votre demande par lettre recommandée avec accusé de réception à la compagnie d’assurance. Ensuite, l’assureur est tenu de vous envoyer le rapport. Si vous refusez, vous pouvez saisir le tribunal.

Les délais varient selon la compagnie d’assurance. En moyenne pour un dégât des eaux, un expert intervient dans un délai de 15 jours, mais ce délai peut parfois être plus long.

Comment s’effectue l’expertise ?

Au moment de la compétence, il convient d’être présent afin de montrer et d’expliquer tous les détails de la demande. A la demande de l’expert, vous devez lui fournir toutes les pièces justificatives permettant d’évaluer le ou les biens endommagés : factures, photos, etc.

L’expertise sera aussi l’occasion d’évoquer les éventuels frais engagés pour réparer les dégâts qui n’ont pu attendre. Vous devrez présenter une preuve de paiement pour le travail. Il est conseillé de ne faire aucun travail tant que l’expert n’a pas tiré ses conclusions, au risque de réduire votre indemnisation.

Comment bien choisir son assurance multirisque habitation ?

Les assureurs proposent généralement une offre de base comprenant les garanties obligatoires en responsabilité civile : dégâts des eaux, incendie et explosion. En fonction de votre propriété et de vos besoins, vous pouvez ajuster vos options de prime d’assurance et votre prix.

Le dégât des eaux étant le sinistre le plus courant, faire le premier devis auprès des compagnies d’assurances peut être une solution économique.

Pour une centaine d’euros, vous pouvez donc être assuré contre ce type de dommages. Cependant, vérifiez avant de signer les exclusions et déductions de garantie, qui peuvent influencer le montant de vos cotisations et vos éventuels remboursements.

Le vol n’arrive qu’en quatrième position des demandes. Si vous n’avez pas de biens de valeur, demandez-vous s’il est nécessaire ou non de souscrire une assurance « vol ».

Faut-il choisir une société d’assurance ou une mutuelle d’assurance pour son habitation ?

Les deux structures diffèrent par leur modèle de gouvernance et leurs objectifs.

Les compagnies d’assurances sont des entreprises privées régies par le code des assurances. Elles doivent faire des bénéfices et les redistribuer aux actionnaires. Parmi eux on retrouve : Generali, Axa, Allianz…

Les mutuelles sont des sociétés sans but lucratif. Elles ont l’obligation de réinvestir tous leurs bénéfices et n’ont pas d’actionnaires. Les clients sont des membres qui ont un intérêt dans les politiques et les stratégies de l’entreprise. Ils sont également régis par le code des assurances. Maif, Macif, MMA… sont réciproques.

Les offres des compagnies d’assurance et des mutuelles sont souvent assez similaires et vous devrez comparer les cotisations, franchises et garanties de chacun pour faire votre choix final. Pour être au plus près de vos besoins, utilisez des comparateurs d’assurances en ligne ou faites appel à un courtier.

Laisser un commentaire