Hautes montagnes. A Briançon, la population patiente italienne bloquée par l’Assurance maladie et un hôpital à …

Il s’est dit « seulement à moitié satisfait » des précisions apportées par Agnès Firmin-Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’aménagement du territoire et des professionnels de santé. Ce mardi 14 décembre au Sénat, Jean-Michel Arnaud l’interroge sur la situation du centre hospitalier des Escartons, à Briançon. Le sénateur de la Haute-Alpine s’est ému du manque de prise en charge des consultations dans l’établissement briançonnais, comme auparavant, de la clientèle étrangère – et, surtout, italienne – de la Caisse primaire d’assurance (CPAM). « Cette position génère un manque à gagner de 2,5 millions d’euros pour l’établissement », a-t-il indiqué mercredi dans un communiqué.

Un blocage depuis mai 2022

Alors que le maire de Briançon Arnaud Murgia (également président du conseil de surveillance du centre hospitalier) s’était ému dans un courrier,…

Laisser un commentaire