Jardinage pour débutants : les 4 questions de base

Quel est le meilleur moment pour planter ? Quel espace faut-il réserver au potager ? Quel arbre choisir ? Nos réponses à de nombreuses questions que se posent tous les jardiniers en herbe.

Lorsque vous débutez dans le jardinage mais que vous souhaitez avoir la « pouce verte », certains conseils peuvent être très utiles. Voici nos conseils.

Combien de m2 cultiver ?

Il faut commencer petit car il va falloir passer du temps à observer ses cultures pour intervenir au bon moment. « Pour commencer, il suffit de préparer une parcelle de 10 m², moins les voiries. Il serait déraisonnable de dépasser 20 à 25 m², selon Pascal Aspe, responsable des jardins de l’édition Terre Vivant. La productivité des jardin est lié aux soins que vous lui apportez au mètre carré. Pour cultiver vingt mètres carrés, 2 ou plus par semaine, il faudra 3 heures de travail au printemps et un peu moins ensuite. différentes cultures.

Réservez de l’espace pour les fleurs (cosmos, zinnias, capucines, soucis, etc.). « Certaines attirent des insectes utiles, comme les coccinelles qui se nourrissent de pucerons et de pollinisateurs, indispensables à la culture des cucurbitacées (courgettes, melon, concombre, etc.). D’autres espèces repoussent certains ravageurs ou protègent contre des maladies », explique Blaise Leclerc, agronome, jardinier et auteur d’un livre. Découvrez à quoi ressemble un pied. Et déduisez la quantité à planter en fonction de la récolte attendue.

Lire aussi Quels bulbes planter en automne ?

Sachez qu’un plant de tomate produira 3 à 4 kg de fruits, un plant d’aubergine 6 à 8 légumes, un plant de concombre 12 à 15 légumes, etc. Dans la mesure du possible, achetez des plants (tomates, courgettes, etc.) plutôt que des graines. Ils coûtent plus cher, mais vous épargneront la phase de semis chronophage et complexe pour un jardinier débutant. Sur un petit périmètre, « des fruits et légumes que l’on cultive en priorité pour se manger frais, plutôt que conservés, en raison de leur haute valeur nutritive et parce qu’ils sont les plus chers », conseille Blaise Leclerc.

Et « misez sur des espèces qui ont un meilleur goût que celles vendues en magasin, comme les tomates, les haricots verts, les petits pois, les fraises et les framboises, ou sur des espèces dont on sait qu’elles sont faciles à produire, comme les concombres, les courgettes, les aubergines ou les courges. , par exemple. explique Pascal Aspe. Laissons de côté, pour l’instant, carottes, navets et choux, dont la culture, plus technique, demande des ouvriers assidus au jardin.

Où créer son potager ?

Examinez bien votre jardin et identifiez les zones d’ombre et de soleil. Pour être productif, le potager doit être ensoleillé pendant la journée. « C’est toujours plus facile de faire de l’ombrage si besoin, par exemple avec des caissons », rappelle Pascal Aspe. Ne plantez pas de légumes à côté d’un grand chêne ou d’une rangée de cèdres, en raison de la concurrence racinaire, mais cherchez un endroit protégé des vents principaux qui assèchent le sol, par exemple à 4 ou 5 m d’une haie.

La proximité des arbres fruitiers avec les cultures adjacentes (en biais, à certaines heures de la journée) peut être un atout pour apporter un ombrage providentiel lors des canicules. « Le système racinaire des arbres fruitiers ne va pas au-delà des feuilles. Il suffit de refuser de planter sous l’arbre », conseille Blaise Leclerc. Vos légumes éviteront les coups de soleil, reconnaissables aux tomates et aux courgettes lorsqu’ils blanchissent et pourrissent rapidement.

Lire aussi Fruits et légumes mûrs du jardin : que faire ?

« Vous pouvez aligner de petits arbres fruitiers (framboisiers, groseilles, mûres, etc.) le long des légumes, de préférence contre un mur, ils seront plus faciles à tenir. Leur système racinaire étant superficiel, n’hésitez pas à ajouter des fraises et des herbes aromatiques aux pieds. Pommiers, pêchers et pruniers peuvent être plantés au cœur du verger, car leurs feuilles aérées ne causent pas trop d’ombre, explique la paysagiste Brigitte Lapouge-Déjean et co-auteure du Guide du jardin bio et moi. envie d’un jardin tout de suite ! (éd. Terre vivante). En revanche, il vaut mieux éviter la proximité des noisetiers ou des noyers, qui sont très stricts en termes d’eau et de nutriments, et les figuiers et cerisiers prendront également beaucoup d’eau. »

Il est important de planter le potager près d’un point d’eau. Vous pouvez installer une citerne de récupération d’eau de pluie. La création d’un jardin est aussi l’occasion de commencer à composter les déchets (voir LPVP n°489, p. 22).

Quels arbres choisir ?

« Le plus simple est de s’inspirer de ce qui pousse chez vos voisins, suggère Éric Dumont, des pépinières et Happy Fruits ! (éd. Larousse). Demandez. La présence conjuguée de pommiers, pommiers et poiriers est signe de bonne terre. potager doit fonctionner. , un seul cerisier ou prunier ne permet pas de conclure que l’on peut planter tout ce que l’on veut. » Connaître votre sol (acide, neutre ou calcaire) vous aidera à choisir vos arbres et arbustes.

« Myrtilles, châtaignes et fleur de pêcher en terre acide », précise Alain Niels Pontoppidan, auteur de Le Verger bio (éd. Terre Vivante). Vous pouvez considérer presque n’importe quoi sur un terrain neutre. Si c’est du citron vert, misez plutôt sur l’amande, l’abricot, la prune ou la pomme. » Pour mesurer le pH du sol, procurez-vous un kit d’analyse en jardinerie ou rendez-vous dans un laboratoire spécialisé, qui vous conseillera également sur les bons engrais et cultures. Choisissez des variétés adaptées au climat et à votre région.

Lisez aussi: Arbre à écharpe: floraison incroyable

Les oliviers et les agrumes, qui gèlent facilement, sont réservés aux régions méditerranéennes. « Il est toujours préférable d’acheter un arbre à ‘racines nues’, c’est-à-dire cultivé sous terre, et non en contenant, recommande Denis Pépin, ingénieur écologiste et agronome. Il sera déjà exposé à toutes les conditions heureuses et malheureuses d’un jardin, ce qui l’endurcira. »

Selon Alain Niels Pontoppidan, opter pour des arbres d’environ 3 ans est un bon compromis : « Les arbres [les arbres entre 1 et 2 ans, NDLR] ont besoin de connaissances pour bien conduire. Il est également plus sûr de récupérer un arbre de 4 ou 5 ans si vous ne l’achetez pas dans une pépinière qui saura vous conseiller et vous guider en cas de problème. » Si vous prévoyez de ne planter qu’un seul arbre de la même espèce, et qu’il n’est pas à moins de 300 m, choisissez une variété autofertile pour la récolte. « Si vous avez un peu de place, mieux vaut planter deux espèces naturellement compatibles [variétés supplémentaires, ndlr] », poursuit Alain Niels Pontoppidan. Faites également attention à la forme des arbres (plein vent, colonnaire, nain), et renseignez-vous sur leur taille à maturité (dépend surtout de la nature de leurs racines). Le noyer, par exemple, convient aux très grands jardins, le colonnaire aux petits.

Lire aussi Arbre à miel, tout pour les abeilles

Pour la plantation : première règle, attendre que l’arbre ait perdu ses feuilles et soit en dormance. En général, c’est autour du 25 novembre, le jour de Santa Catalina. « Vous avez jusqu’à fin février, mais il vaut mieux planter en début de saison, avant que le sol ne soit rempli d’eau », a expliqué Alain Niels Pontoppidan, expliquant pourquoi la partie aérienne de l’arbre ne doit pas être taillée lors de la plantation. . : « L’arbre est nourri par les feuilles qui réalisent la photosynthèse. Si les capteurs de lumière sont enlevés alors que les racines sont abîmées lorsqu’on les arrache, c’est une double peine. Il vaut mieux tailler l’année suivante. »

Un avis que ne partage pas Éric Dumont : « Après avoir taillé des racines abîmées pour stimuler le développement des poils absorbants, il faut réduire d’un tiers le réseau de branches pour équilibrer l’arbre. »

Voir aussi Le chat du voisin vient dans mon jardin, que dois-je faire ?

Comment planter ?

Creusez un trou un tiers plus grand que les racines et de 50 cm de profondeur. Collez le pieu. Faites deux tas : sol supérieur (15 cm supérieurs) et sol inférieur. Mélangez la couche supérieure avec du compost (2/3 de terre, 1/3 de compost). Couvrir les racines de praliné (boue et bouse de vache). « Enterrez l’arbre jusqu’au collet, c’est-à-dire sans recouvrir le greffon, sinon l’arbre risque de pourrir ou de végétaliser », conseille Brigitte Lapouge-Déjean.

Plantez en formant un petit monticule, « car l’expansion du sol avant la plantation va se cacher un peu sous les racines », ajoute Éric Dumont. Placez toujours chaque couche de sol à sa place d’origine. Arrosez pour resserrer la terre au niveau des racines, puis paillez sans toucher le cou. « Attendre quelques jours avant de bien attacher l’arbre, conseille Éric Dumont, sinon un coussin d’air nocif va se former dans ses racines. »

Ne plantez pas de légumineuses (pois, haricots, haricots verts) à côté des poireaux, des oignons ou de l’ail. Les épinards produisent une substance nocive pour les betteraves et ne doivent pas être plantés à proximité. Quant aux carottes, elles n’aiment ni la menthe ni les betteraves.

Qu’est-ce qu’on met dans un jardin ?

Quelques poivriers. Quelques petites rangées de carottes (les graines sont plantées directement dans le sol) Quelques petites rangées de radis (les graines sont plantées directement dans le sol) Quelques laitues ou autres légumes-feuilles (contrairement à la laitue, à la bette à carde et au chou frisé, ils durent toute une vie) . saison)

Que peut-on planter au jardin ? 18 légumes à planter tout de suite au printemps

  • 1/18 Oignon. Les bulbes d’oignons doivent être plantés de février à fin avril. …
  • 2/18 Radis. …
  • 3/18 Artichauts. …
  • 4/18 Aubergines. …
  • 5/18 Céleri-rave. …
  • 6/18 Carottes. …
  • 7/18 Choux de Bruxelles. …
  • 8/18 grumeaux.

Qu’est-ce qu’on peut trouver dans un jardin ?

Les sols et les graines, les fleurs et les fruits, les arbres et les nuages ​​sont les principaux éléments de tout jardin.

Quelle est l’importance d’un jardin ?

Le jardinage est donc très stimulant pour le corps et l’esprit, il permet de conjurer certaines maladies liées à la sédentarité, comme le diabète ou l’obésité, mais aussi certains cancers liés à la digestion.

C’est quoi le jardin ?

Terrain, souvent clos, où poussent des légumes, des fleurs, des arbres fruitiers et des arbres et arbustes d’ornement, ou un mélange de ces plantes.

Comment faire un jardin pour débutant ?

Creusez un trou dans le sol pour ajouter du terreau spécial. Et faites le reste comme un pot : faites un petit trou dans le haut, ajoutez votre nouvelle plante après l’avoir retirée du pot en plastique, recouvrez la plante de terreau. Et arrosez généreusement.

Quel mois pour préparer le jardin ?

Des légumesPlantation
CitrouillePlein sol, d’avril à mai
Un radisPlein sol, de mars à octobre
la tomate– Sur plant, de mai à juin – Semis en pleine terre, d’avril à mai – Semis en serre de janvier à avril et repiquage en pleine terre de mai à juin

Comment préparer le potager en mars ?

En mars-avril, il est temps d’enlever les résidus de paillis, afin que le sol, sous les rayons du soleil, puisse sécher et se réchauffer. Bien sûr, ne jetez pas ce paillis compostable. Si vous n’êtes pas jardinier, vous avez laissé la terre du jardin à nu cet hiver.

Quand commencer à faire le potager ?

Bien que les premiers semis de légumes aient commencé plus tôt, le printemps démarre le 20 mars et donne le vrai départ des semis : ce sera donc une bonne période pour faire tous les semis de printemps au potager et au jardin des simples. pour pouvoir profiter de récoltes abondantes dès le début…

Quel est le légume le plus rentable ?

Avec une telle productivité, on estime souvent que 2 plants suffisent à nourrir une famille de 4 tout l’été, faisant de la courgette l’un des légumes les plus rentables à cultiver !

Quel légume pousse le plus vite ? Comme ça va vite dans le jardin ! Certains de ces légumes à croissance rapide comprennent les carottes, les radis, les navets, les courgettes, les haricots et les tomates.

Quel légume cultiver toute l’année ?

Ce sont notamment : les carottes, les radis, les betteraves, les navets, les petites pommes de terre, les laitues, les pommes de terre nouvelles mais aussi les choux et les choux-fleurs. Un peu plus tard dans cette saison, vous pouvez avoir des tomates, des concombres, des courgettes, des aubergines.

Quel est le légume le plus facile à cultiver ?

Certains légumes sont plus faciles à cultiver dans le jardin que d’autres. C’est notamment le cas des radis, des tomates, des concombres ou encore de la laitue, qui sont très faciles à cultiver et ne demandent pas beaucoup d’entretien.

Quels sont les trois grands types de systèmes agricoles ?

Sujet agriculture; la permaculture (ou agriculture durable) ; agroécologie

Quels sont les principaux types d’agriculture? En réponse à la volonté de protection de l’environnement et à l’évolution des pratiques, des agricultures alternatives ont été lancées : agriculture durable, agriculture raisonnée, agriculture raisonnée, agriculture multifonctionnelle, agriculture de précision.

Quand semer le persil en 2022 ?

A partir d’avril vous pouvez y semer directement. Semer en fin d’été vous permettra d’avoir du persil tout l’hiver. Elle peut durer jusqu’à 2 ans si vous la protégez du gel en hiver : vous pourrez alors récolter les graines des hampes florales qui apparaîtront.

Quelle est la meilleure période pour semer le persil ? Ainsi, le persil peut être semé à tout moment de l’année. C’est mieux au printemps et en automne, quand le temps est frais. Si vous préférez commencer avec des plantes achetées dans le commerce, attendez un jour de pleine lune pour planter.

Quand semer persil avec la lune 2022 ?

Mode de culture Semez de mars à août, à la lune montante, épandez dans un sol drainant. Cueillez le persil au besoin en prenant soin de cueillir les feuilles le plus près possible de la tige principale.

Quand semer le persil mars 2022 ?

En général, le persil plat ou frisé se sème entre mars et août. Comptez 3 mois avant la récolte. A partir d’avril on peut la semer directement sur place ou à partir de février sous un abri chaud.

Quel jour semer le persil en avril 2022 ?

28 avril. Il quitte la journée. La nouvelle lune et la lune montante. C’est le moment de semer le basilic, le céleri (sous le châssis) et la perle, le chou, le cresson, les épinards, le persil, les pissenlits, les poireaux (en pleine terre).

Est-ce la bonne lune pour semer le persil ?

Semez votre persil dans le sol sur une lune croissante. Cependant, si vous achetez une plante dans le commerce, mieux vaut attendre que la Lune se couche pour la planter en pleine terre.

Quel jour semer le persil en avril 2022 ?

28 avril. Il quitte la journée. La nouvelle lune et la lune montante. C’est le moment de semer le basilic, le céleri (sous le châssis) et la perle, le chou, le cresson, les épinards, le persil, les pissenlits, les poireaux (en pleine terre).

Quand semer le persil en mars 2022 ?

Quand semer le persil ? Le persil plat ou frisé (Petroselinum crispum) est une plante qui se sème généralement entre mars et août. Si vous semez en serre en mars, vous transplanterez et récolterez plus rapidement.

Quand semer persil en mars 2022 ?

En général, le persil plat ou frisé se sème entre mars et août. Comptez 3 mois avant la récolte. A partir d’avril on peut la semer directement sur place ou à partir de février sous un abri chaud.

Quand semer le persil en mars 2022 ?

Quand semer le persil ? Le persil plat ou frisé (Petroselinum crispum) est une plante qui se sème généralement entre mars et août. Si vous semez en serre en mars, vous transplanterez et récolterez plus rapidement.

Quels sont les légumes qui poussent le plus vite ?

Certains de ces légumes à croissance rapide comprennent les carottes, les radis, les navets, les courgettes, les haricots et les tomates. Quelles sont ces variétés de légumes précoces ? Les radis ’18 jours’ qui se récoltent au bout de 3 semaines (vingt jours… d’où le nom), ou ‘Helios’ et ‘Saxa’ qui se récoltent au bout d’un mois.

Quel légume pousse le mieux ? Voici les légumes parfaits pour votre contenant : tomates, haricots verts, aubergines, épinards, laitue, concombres, poivrons, radis, carottes, courgettes et certains choux comme le chou frisé. Toutes ces plantes ont leurs propres besoins en eau et en soleil.

Quelle est la culture qui pousse le plus vite ?

Les légumes à croissance rapide qui peuvent être récoltés en aussi peu que 3 semaines comprennent : Certaines variétés de radis (en particulier les radis de 18 jours) Oignons de printemps. cresson

Quelle graine pousse très vite ?

Aussi, les radis, certaines graines, de tailles différentes, germent aussi vite que : le maïs, les haricots, les haricots verts, le blé, les lentilles… Un conseil, avant de semer c’est « trempé » une nuit, la germination sera plus rapide.

Qu’est-ce qui pousse en une semaine ?

Il existe des vivaces qui produisent des légumes très rapidement chaque année. C’est le cas des légumes vivaces. On retrouve notamment le poireau, le chou, le céleri ou encore la roquette.

Quelle est le légume qui pousse le plus vite ?

1. Cresson alénois. Légumes prêts à récolter : 20-25 jours. C’est définitivement le champion des légumes à croissance rapide.

Qu’est-ce qui pousse en une semaine ?

Il existe des vivaces qui produisent des légumes très rapidement chaque année. C’est le cas des légumes vivaces. On retrouve notamment le poireau, le chou, le céleri ou encore la roquette.

Comment préparer le potager en mars ?

En mars-avril, il est temps d’enlever les résidus de paillis, afin que le sol puisse sécher et se réchauffer sous les rayons du soleil. Bien sûr, ne jetez pas ce paillis compostable. Si vous n’êtes pas jardinier, vous avez laissé la terre du jardin à nu cet hiver.

Comment préparer la terre de votre potager ?

Quand et comment préparer la terre du potager ?

Quand préparer le jardin Si vous pouvez défricher le jardin à la fin de la saison des récoltes, préparez le sol au printemps avant les premiers semis et les premières plantations. Il est important d’ameublir le sol et d’ameublir les sabots.

Comment préparer la terre du potager au printemps ?

Au début du printemps, ajoutez au sol du fumier ou du fumier partiellement décomposé semé à l’automne. Jetez l’excès de matière organique dans le tas de compost. En l’absence d’amendements apportés à l’automne, fertilisez le sol avec un engrais spécial pour plantes à libération lente.

Comment préparer la terre avant de commencer son potager ?

Avant la plantation, la terre du jardin doit être préparée. Pour ce faire, vous devez le nourrir. Le compost remplira ce rôle, vous pouvez l’acheter ou le fabriquer vous-même. Votre potager peut également être préparé avec du fumier de cheval, un excellent amendement de pré-labour ou une bonne terre universelle.

Quand commencer à préparer son potager ?

L’automne est le moment de préparer votre potager pour qu’il soit beau au printemps. Vous pouvez récolter vos derniers légumes, et mettre les vieux plants au compost (s’il n’y a pas de maladies bien sûr).

Comment préparer la terre du potager au printemps ?

Au début du printemps, ajoutez au sol du fumier ou du fumier partiellement décomposé semé à l’automne. Jetez l’excès de matière organique dans le tas de compost. En l’absence d’amendements apportés à l’automne, fertilisez le sol avec un engrais spécial pour plantes à libération lente.

Comment préparer la terre avant de commencer son potager ?

Tout commence par ameublir la terre, à l’aide d’une grelinette (ou aérobêche) si votre terre n’est pas trop lourde pour cela. Alternativement, retournez le sol avec une fourche avant, en grosses mottes, puis sans hacher ni gratter.

Comment préparer le potager en mars ?

En mars-avril, il est temps d’enlever les résidus de paillis, afin que le sol, sous les rayons du soleil, puisse sécher et se réchauffer. Bien sûr, ne jetez pas ce paillis compostable. Si vous n’êtes pas jardinier, vous avez laissé la terre du jardin à nu cet hiver.

Laisser un commentaire