L’astronaute Sophie Adenot, professeur de yoga bientôt sur l’ISS

Publié le 29 nov. 2022 à 18 h 11 Mis à jour le 29 nov. 2022 à 18 h 26

Vingt ans après Claudie Haigneré, Sophie Adenot, 40 ans, devient la deuxième femme française à être sélectionnée par l’Agence spatiale européenne (ESA) parmi les 22 523 candidatures reçues en 2020. Après un processus de recrutement d’un an et neuf mois, elle est fait désormais partie de la nouvelle promotion spatiale de 17 Européens, dont 5 astronautes, révélée le 23 novembre. « Un rêve de petite fille », sourit-elle sans bouder de plaisir. Avant d’être conquise par son humilité : « Je suis débutante dans ce métier ! J’ai encore tout à apprendre… »

À partir du 3 avril, le pilote formateur suivra une formation de base d’un an à Cologne, en Allemagne. Au programme : des cours sur la survie, la découverte, les explications et le maniement des technologies utilisées par les astronautes. Et ce n’est que le début. Une fois affectée à une mission au sein de l’ISS (station spatiale internationale), Sophie Adenot devra s’entraîner pendant deux ans, plus spécifiquement et sous conditions. Par exemple, les astronautes simulent leurs éventuelles excursions extravéhiculaires – c’est-à-dire des opérations hors de l’ISS – comme un plongeur dans une piscine.

« J’irai là où on me demande d’aller »

Sans oublier les voyages en Floride pour se familiariser avec les vaisseaux SpaceX sur lesquels Thomas Pesquet et ses homologues américains et européens ont récemment décollé. Encore une fois, prudente, elle rappelle que le décollage n’aura pas lieu avant 2026. Beaucoup d’inconnues dans son parcours. « Aujourd’hui, personne ne peut dire sur quel bateau nous allons voyager… » Elle ne sait même pas où elle va voler. « J’irai là où on me dit d’aller ! » Dans le viseur de l’ESA : la Lune et la planète Mars.

Remplir une mission et répondre à des ordres, « une » lieutenant-colonel Sophie Adenot (elle préfère ne pas féminiser le titre) sait y faire. Elle a passé dix-sept ans à piloter des hélicoptères de l’Air Force et de la Space Force. De ces années militaires, elle garde patience et discipline. « C’est une institution pleine de gens passionnés et passionnants. 🇧🇷

D’hélices et d’eau fraîche

Son truc : les hélicoptères. Une passion qu’il a découverte lors de son premier emploi chez Airbus Helicopters à Marignane en Provence. En tant qu’ingénieur, elle conçoit des cockpits, notamment le modèle H225. « Je suis tombé amoureux! » elle joue à ce jour. Après avoir tant regardé, elle veut le faire voler. Depuis 2005, seule l’Armée de l’Air en est équipée. Elle a donc postulé, été reçue et formée au pilotage.

De 2019 à 2022, Sophie Adenot a travaillé comme pilote d’essai à la DGA Essais en Vol, Armée de l’Air et Espace.DR

Apprendre, le natif de Bourgogne adore. Jetez un œil à son CV. Sophie Adenot est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace (Isae-Supaero) de Toulouse. Au cours de ses études, elle s’est spécialisée dans la dynamique de vol des engins spatiaux et des avions. À 22 ans, elle obtient une maîtrise au prestigieux MIT de Boston, où elle travaille sur la conception de centrifugeuses pour l’entraînement spatial.

Infidélités répétées au H225

En 2019, elle devient la première femme pilote d’essai d’hélicoptère au Centre d’Essais en Vol de la Base Aérienne de Cazaux en Gironde. Aujourd’hui, Sophie Adenot cumule 3 000 heures de vol dans 22 types d’hélicoptères différents. Et soit dit en passant, parle couramment quatre langues en plus du français : anglais, allemand, espagnol et russe.

« Je n’ai jamais vraiment arrêté d’étudier », s’enthousiasme cet excellent élève. L’envie d’études et l’excellence de son parcours, ainsi que son caractère consensuel, étaient des critères importants pour l’ESA. Histoire que tout se passe bien, enfermé dans une capsule à des milliers de kilomètres de la Terre. Là-bas, elle rencontrera certainement ses camarades de classe : deux médecins, un astrophysicien, deux ingénieurs (spécialisés dans le biomédical et l’aérospatial). « Cette diversité est un vrai cadeau ! 🇧🇷

L’étiquette de première pilote devenue astronaute la séduit plus que « première ou deuxième femme » à faire ceci ou cela. Elle ne se définit pas comme « féministe ». Car ? « Mes métiers, pilote et maintenant astronaute, sont asexués pour moi. Dans ces domaines, dit-elle, les femmes sont considérées autant que les hommes, sinon plus.

« Pourquoi pas moi ? »

Elle sait ce qu’elle doit aux pionnières qui ont « brisé les barrières » comme Jacqueline Auriol, pilote d’essai et recordman de vitesse, ou Claudie Haigneré, première Française envoyée dans l’espace en 1996. « Un vrai déclic » pour la petite Sophie, alors âgée de 14 ans vieux, qui se demandait : « Pourquoi pas moi ? 🇧🇷

Tout au long de sa scolarité, elle a écumé les forums spatiaux, les événements, les conférences. A ces occasions, elle rencontre parfois ses idoles, qui deviendront plus tard ses pairs. Leur conseil, désormais, elle suit : « Fais un métier que tu aimes, et si tu deviens astronaute, ce sera la cerise sur le gâteau. »

Des progrès palpables

Maintenant qu’elle l’a fait, elle souhaite qu’être une femme soit une évidence comme une autre. D’autant que l’évolution est palpable : lors de la dernière promotion européenne à l’ESA, en 2009, la collègue italienne Samantha Cristoforetti était la seule femme de la promotion. C’est 2 sur 5 en 2022, et plus de la moitié si l’on compte les astronautes de réserve (8 sur 17).

Si Sophie Adenot ne se mobilise pas pour la cause féministe, au contraire, elle le fait pour l’égalité des chances. Elle est marraine depuis 2009, aux côtés de Thomas Pesquet, du projet « OSE l’Isae-Supaero », qui vise à favoriser et faciliter l’accès à l’enseignement supérieur des élèves du primaire et du secondaire des quartiers prioritaires et des zones rurales isolées. Un jour, un jeune homme vint lui dire que c’était grâce à elle qu’il était devenu ingénieur. L’évocation de ce souvenir brise l’armure de ce scientifique qui ne semble pas aimer trop se renverser.

Qui l’a poussée au succès ? Ses parents. Que font-ils ? On n’en saura pas plus que ce qu’en dit Wikipédia : un père notaire et une mère pharmacienne qui ont eu quatre enfants dont deux, elle et son petit frère Richard, ont été distingués Young Leaders par la French American Foundation. C’est elle ? À demi-mot, elle avoue être mère. L’astronaute préserve sa vie privée de ce tourbillon médiatique qui « faille ».

Prof de yoga à ses heures perdues

Avait-elle seulement des défauts ? « Je n’aime vraiment pas ce mot. Il préfère « les expériences qui ne se sont pas déroulées comme on l’imaginait » ou « les opportunités d’apprentissage », rétorque-t-il en fidèle héritière d’une culture américaine inculquée dans les bancs universitaires. Il finit par nous donner deux exemples : en fin de prépa, échoue au concours de Polytechnique, et en 2009 échoue à la troisième phase de la sélection de l’ESA. Mais rien n’est perdu. « Cela m’a permis de voir comment se passait réellement le processus de recrutement. 🇧🇷

Encore quelques années également à consacrer à ses loisirs sportifs. Lorsqu’elle ne fait pas de parachutisme ou de descente en VTT ou à skis, elle fait de la plongée sous-marine ou fait du yoga. Adepte depuis dix ans, Sophie Adenot a souhaité « faire évoluer sa pratique » en devenant enseignante il y a deux ans. « Un cours de yoga par mois, principalement pour les amis », explique-t-elle. De quoi détendre tout votre futur équipage.

Repères

Études : Lycée de la Légion d’honneur (93), prépa scientifique, Isae-Supaero, MIT (Boston, États-Unis)

Lieu de travail : Cologne, Allemagne

Distinctions : Ordre National du Mérite et Médaille de l’Assemblée Nationale (2022)

Pourquoi le temps n’est pas absolu ?

Peu importe comment nos vies sont régies par les mêmes secondes, minutes, heures, jours et semaines… Peu importe où nous sommes sur le globe, le temps ne sera jamais absolu. Le « débit », dépend entièrement de la vitesse et de l’accélération à un instant T.

Pourquoi le temps dépend-il de la vitesse ? Le temps ne passe pas plus facilement parce que nous sommes dans l’espace. Il ralentit parce que vous vous déplacez rapidement. Rien de mieux que l’espace pour voyager à très grande vitesse ! C’est le célèbre scientifique Einstein qui a fait cette incroyable découverte au début du 20ème siècle !

Est-ce que le temps est relatif ?

En général, la durée d’un événement dépend de la trame choisie. Le temps passe de différentes manières pour les observateurs situés dans des référentiels en mouvement, et cette différence augmente avec la vitesse relative des référentiels. Le temps est relatif.

Qu’est-ce la loi de la relativité ?

Le principe de relativité stipule que les lois physiques s’expriment à l’identique dans tous les référentiels inertiels : les lois sont « invariantes par changement de référentiel inertiel ».

C’est quoi le temps selon Einstein ?

Selon Albert Einstein, le temps, l’espace et la matière ne peuvent exister l’un sans l’autre. De plus, elle renverse l’ordre habituel de causalité : ce ne sont plus le temps et l’espace qui constituent l’ossature des phénomènes impliquant la matière, mais les corps qui influencent principalement le temps et l’espace.

Pourquoi Dit-on que le temps est relatif ?

Le temps passe à des vitesses différentes pour différents observateurs : le temps est relatif.

Comment expliquer simplement la relativité ?

En termes simples : l’espace et le temps sont liés et se déplacent, le temps est donc la seule dimension significative : du passé au futur et le mouvement affecte ses dimensions, l’espace peut se contracter et le temps s’étendre.

Qui a dit que le temps est relatif ?

Einstein le dit. Avec la relativité restreinte, il prouve en fait que deux horloges fonctionnant à des vitesses différentes mesurent des heures différentes. Ainsi, deux jumeaux, dont l’un serait dans une fusée à une vitesse proche de la lumière, ne vieilliraient pas au même rythme.

C’est quoi le temps pour Einstein ?

Selon Albert Einstein, le temps, l’espace et la matière ne peuvent exister l’un sans l’autre. De plus, elle renverse l’ordre habituel de causalité : ce ne sont plus le temps et l’espace qui constituent l’ossature des phénomènes impliquant la matière, mais les corps qui influencent principalement le temps et l’espace.

Quel est la théorie de Albert Einstein ?

Cette énergie, notée E, est égale à la masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré : E = mc2. Einstein lui-même écrit que « ce résultat est d’une importance théorique exceptionnelle car dans la formule la masse inerte et l’énergie d’un système physique entrent comme des choses de même nature.

Comment definit on le temps ?

Le temps est quelque chose qui peut être difficile à définir en quelques lignes. Elle est soit, comme le dit Larousse, « un milieu infini dans lequel les événements se succèdent », soit « le mouvement ininterrompu par lequel le présent devient le passé ».

Pourquoi astronaute ou cosmonaute ?

Un astronaute est un membre de l’équipage d’un vaisseau spatial. Les termes cosmonaute, taïkonaute ou spationaute sont couramment utilisés pour désigner les astronautes russes, chinois ou français. Les astronautes sont initialement sélectionnés parmi les pilotes militaires.

Quelle est la différence entre un astronaute Un astronaute un cosmonaute et un taïkonaute ? Ainsi, l’astronaute désigne l’équipage d’un engin spatial américain, tandis que le cosmonaute désigne l’équipage d’engins spatiaux russes. A noter qu’on parle aussi de « spationaute » en France, mais de « Taïkonaute » en Chine et même de « Vyomanaute » en Inde.

Quel est la différence entre un astronaute et un cosmonaute ?

Astronautes et cosmonautes Les membres d’équipage des véhicules spatiaux russes, comme Youri Gagarine, sont appelés « cosmonautes », mot dont la première occurrence se trouve en 1961, à l’occasion de leur premier vol spatial. En réponse, les Américains optent pour le terme d’astronaute, dès la même année.

Comment Appelle-t-on une personne qui va dans l’espace ?

Si étymologiquement les quatre noms sont corrects, le premier est astronaute et le second astronaute. Une brève histoire de la langue et des nationalités. Qu’est-ce qu’un astronaute ? Le terme fait référence au membre d’équipage d’un vaisseau spatial.

Comment s’appelle un Chinois dans l’espace ?

Ainsi, on utilise le nom de taïkonaute – du mot chinois tàikÅngrén, « tàikÅng » désignant l’espace et « rén » l’homme – pour désigner les voyageurs envoyés avec des lanceurs chinois, ou le terme vyomanaute – du sanskrit « vyoman » (ciel) et du grec nautes -, pour désigner un astronaute indien… même si l’Inde a…

Pourquoi le cosmonaute ?

Cosmonaute désigne ainsi les membres d’équipage des véhicules spatiaux russes, et le mot est utilisé pour les membres de l’Agence spatiale fédérale russe (Roscosmos). Le terme, traduit du russe « ÐºÐ¾ÑмонавѠ», ou kosmonavt, a ses racines dans le grec, de kosmos (univers) et nautes (navigateur).

Pourquoi taïkonaute ?

Ainsi, on utilise le nom de taïkonaute – du mot chinois tàikÅngrén, « tàikÅng » désignant l’espace et « rén » l’homme – pour désigner les voyageurs envoyés avec des lanceurs chinois, ou le terme vyomanaute – du sanskrit « vyoman » (ciel) et du grec nautes -, pour désigner un astronaute indien… même si l’Inde a…

Pourquoi spationaute ?

Le mot utilisé pour désigner cette personne dépend de la nationalité de la fusée avec laquelle il part dans l’espace. Les Américains utilisent le mot astronaute. Cela vient du grec « astro » signifiant « étoile » et « nautes » signifiant « navigateur ».

Pourquoi taïkonaute ?

Ainsi, on utilise le nom de taïkonaute – du mot chinois tàikÅngrén, « tàikÅng » désignant l’espace et « rén » l’homme – pour désigner les voyageurs envoyés avec des lanceurs chinois, ou le terme vyomanaute – du sanskrit « vyoman » (ciel) et du grec nautes -, pour désigner un astronaute indien… même si l’Inde a…

Quel homme a été le plus loin dans l’espace ?

Valeri Polyakov, parti le 8 janvier 1994 (Soyuz TM-18), est resté sur Mir LD-4 pendant 437,7 jours, au cours desquels il a effectué 7 075 révolutions autour de la Terre et parcouru 300 765 000 km (186 887 000 miles), soit plus de 2 UA).

Quel est le salaire moyen d’un astronaute ? Pour cela vous devez maîtriser tous les aspects du métier et être capable de mener à bien une mission spatiale. Une fois ce classement atteint, le salaire mensuel net varie entre 8 886,75 et 9 778,49 euros.

Quel est le plus long séjour dans l’espace ?

Avec 183 jours dans l’espace, l’équipage bat le précédent record national de séjour dans l’espace, qui était de 92 jours et avait été établi en 2021 lors de la précédente mission habitée, Shenzhou-12.

Qui a passé le plus de temps dans l’espace ?

Homme – Gennadi Padalka a accumulé 878 jours dans l’espace au cours de 5 missions. Il est devenu l’homme qui a passé le plus de temps dans l’espace le 28 juin 2015, lorsqu’il a dépassé le record de Sergueï Krikalev. Femme – Peggy Whitson a accumulé 665 jours dans l’espace au cours de trois missions.

Quelle est la durée pour aller dans l’espace ?

Combien de temps faut-il à une fusée pour atteindre l’espace ? -Qura. Un peu plus de 2 minutes. La navette spatiale américaine (aujourd’hui à la retraite) a atteint cette altitude de 100 km en environ 2 minutes et demie de temps de vol.

Où l’homme a été le plus loin dans l’espace ?

Même si les Russes peuvent se targuer d’avoir longtemps été les maîtres de l’espace, ce sont les Américains qui sont allés le plus loin. A 400 171 km, pour être précis. C’était en 1970. Record toujours en cours.

Est-ce qu’on vieillit dans l’espace ?

Et quant au vieillissement, Libération précise que les artères sont aussi touchées, puisqu’après six mois en microgravité les astronautes « ont vieilli l’équivalent de vingt à trente ans de vie terrestre ». L’apesanteur affecte également les muscles et le squelette des astronautes.

Qu’est-ce que l’espace lointain ?

Utilisée en cosmologie, cette expression tire son nom du fait qu’elle désigne une partie de l’espace située par convention au-delà de deux millions de kilomètres de la Terre, une région lointaine qui ne peut guère faire l’objet d’études.

Est-ce qu’on vieillit dans l’espace ?

Et quant au vieillissement, Libération précise que les artères sont aussi touchées, puisqu’après six mois en microgravité les astronautes « ont vieilli l’équivalent de vingt à trente ans de vie terrestre ». L’apesanteur affecte également les muscles et le squelette des astronautes.

Quel âge on peut aller dans l’espace ?

Y a-t-il un âge limite pour aller dans l’espace ? À proprement parler, il n’y a pas d’âge limite. Mais en réalité, il faut déjà avoir un Bac 5 et quelques années d’expérience professionnelle. Il n’y a donc quasiment aucune chance d’être recruté avant 30 ans.

Pourquoi le temps passe plus vite sur terre que dans l’espace ?

En relativité générale, un objet massif plie l’espace-temps en l’étendant, élargissant ainsi le temps par rapport à un temps mesuré à une distance de distorsion de l’espace-temps : si deux horloges sont identiques et que l’une reste dans un champ gravitationnel, alors se tient derrière l’autre.

Pourquoi pas de carie pour les astronautes ?

L’acide dissout l’émail des dents, ce qui peut provoquer des caries. Les caries peuvent causer des maux de dents douloureux. Vous devez aller chez le dentiste régulièrement pour vérifier que cela n’arrive pas.

Comment les astronautes se lavent-ils les cheveux ? Les astronautes se lavent les cheveux avec un shampoing sans rinçage. Ils appliquent le shampooing avec une serviette, puis massent vigoureusement le cuir chevelu, puis sèchent les cheveux avec une serviette.

Comment les astronautes dorment ?

Dans l’espace, il n’y a pas de « haut » ou de « bas », mais de la microgravité. Cela signifie que les astronautes sont en apesanteur et peuvent dormir dans n’importe quelle position. Pour dormir, ils doivent attacher leur sac de couchage au mur ou au plafond pour ne pas s’envoler dans l’espace.

Pourquoi les astronautes Ont-ils besoin de moins d’heures de sommeil dans l’espace ?

Sans gravité, le dioxyde de carbone (CO2) exhalé par les astronautes pourrait former une « bulle » autour de leur tête. C’est pourquoi les astronautes doivent dormir près d’une bouche d’aération.

Comment les astronautes font l’amour dans l’espace ?

La sexualité ne se limite pas au coït. Pourtant, « en l’absence de gravité, les fluides sanguins ont tendance à migrer à travers le corps », explique le livre. « Par conséquent, aucune érection n’est possible. Au moins pour quelques jours. Le mystère reste donc total.

Pourquoi les astronautes portent des couches ?

Même s’ils n’en ont généralement pas, ils en sont équipés, ce qui leur permet de se soulager lors d’explorations qui peuvent durer plusieurs heures, explique la Nasa. La différence, c’est que, cette fois, elles n’auront d’autre choix, pour aller aux toilettes, que de faire confiance à leur culotte absorbante.

Comment les astronautes se Lavent-ils les dents dans l’espace ?

Les astronautes peuvent utiliser le même type de dentifrice que sur Terre. Cependant, la plupart des astronautes utilisent du dentifrice comestible pour réduire la consommation d’eau. (Sources : CSA, NASA.) Crème à raser, rasoir et serviette : Se raser en orbite n’est pas très différent de se raser sur Terre.

Pourquoi les astronautes n’ont pas de caries ?

Les astronautes se font toujours soigner les dents avant d’aller dans l’espace (astuce : elles sont ensuite recouvertes d’un vernis transparent et fluoré, qui protège des caries).

Est-ce que les cheveux poussent dans l’espace ?

Dans l’espace, cheveux et ongles poussent normalement (1 centimètre par mois pour les cheveux et 3 millimètres par mois pour les ongles). Les astronautes s’entraident pour se couper les cheveux.

Quelle est la note du bac pour rentrer à la NASA ?

Vous avez besoin d’un diplôme scientifique.

Comment entrer dans la NASA ? Pour entrer à la NASA, vous aurez besoin d’au moins un baccalauréat en ingénierie, biologie, sciences physiques ou mathématiques. De même, une expérience professionnelle minimale de trois ans est exigée. Les futurs pilotes doivent avoir enregistré plus de 1 000 heures de vol.

Quels sont les métiers à la NASA ?

métiers connexes

  • Chercheur / Chercheur.
  • Géotechnique / Géotechnique.
  • Ingénieur / Ingénieur météorologique.
  • Océanographe.
  • Volcanologue.
  • Physique / Physique.
  • Statistique / Statistique.

Quels sont les métiers en rapport avec l’espace ?

Les principaux domaines d’activité sont : l’électronique et l’électromécanique ; informatique et calcul scientifique; optique et optronique; instruments scientifiques; technique de laboratoire et technique d’observation du dôme; transformation des matériaux et bureaux d’études.

Quelles études pour travailler dans le milieu spatiale ?

Un BTS ou une licence professionnelle aéronautique, un DUT ou une licence professionnelle en génie mécanique sont de bons passeports pour accéder à ce métier.

Comment être ingénieur à la NASA ?

Comment devenir ingénieur de la NASA ? Vous pouvez continuer à obtenir un bac scientifique dans de bonnes conditions, puis suivre des classes préparatoires, puis une école d’ingénieur dans n’importe quelle spécialisation (mécanique, électronique, matériaux, optique, informatique, etc.)

Comment devenir ingénieur spatiale ?

Pour devenir ingénieur en aérospatiale, il est nécessaire d’avoir une formation d’au moins bac 5 pour obtenir le diplôme d’ingénieur. Il est également possible de faire de la recherche ou une maîtrise professionnelle dans une université.

Quel est le salaire d’un ingénieur spatial ?

Le salaire d’un ingénieur aérospatial peut être comparé à celui d’un ingénieur aéronautique, avec un salaire moyen de 65 000 euros par an.

Laisser un commentaire