Loi de financement de la sécurité sociale pour 2023 : mesures sanitaires

La loi de finances, définitivement adoptée, comporte plusieurs mesures liées à la santé. Ainsi, la compensation spéciale pour les arrêts de travail liés au Covid est prolongée. Les règles de renouvellement du congé parental ont été assouplies. Ceci est également possible, et non obligatoire comme initialement prévu, s’il est subrogé au salarié dans le paiement des indemnités journalières de congé de maternité et de paternité.

Indemnisation des arrêts de travail liés au covid-19 (art. 27)

En cas de PCR ou de test antigénique positif au Covid-19, les assurés qui ne peuvent continuer à travailler, y compris à distance, continuent de bénéficier du régime injurieux mis en place pendant la crise sanitaire :

arrêt de travail constaté par l’Assurance Maladie après déclaration en ligne par l’assuré ;

les assurés bénéficient de l’indemnité journalière de la Sécurité Sociale sans appliquer les conditions d’éligibilité, le délai de carence de 3 jours et la durée maximale de versement de l’indemnité journalière ;

du côté de notre employeur, les indemnités légales complémentaires sont versées sans appliquer la condition d’ancienneté (1 an dans l’entreprise), de délai de carence (7 jours) et en tenant compte de la durée de l’indemnité.

La loi prévoit que le régime dégradant sera appliqué jusqu’à la date fixée par le décret et au plus tard jusqu’au 31 décembre 2023.

Ce contenu est réservé aux abonnés à l’Actualité Premium

Profitez pleinement de toute l’actualité des Éditions Tissot : tous les articles payants, la sortie des fiches synthèses à télécharger et l’archive de la newsletter.

Essayez-le gratuitement pendant 30 jours

Laisser un commentaire