Présentation des comptes annuels : ce qui va changer en 2023

La loi PACTE pour la croissance et la transformation des entreprises, promulguée le 22 mai 2019, vise à accompagner les entreprises dans leur croissance et leur transformation. Par conséquent, les centres de formalités des entreprises (ex. IHK, chambres des métiers, URSSAF) en ont fait les frais puisqu’ils sont progressivement remplacés par un guichet unique électronique.

L’arrêté du 18 mars 2021 a précisé les conditions de ce guichet unique : la nouvelle plateforme pour toutes les formalités commerciales, ouverte depuis le 5 novembre.

Et qui dit formalité de fin d’année dit déclaration de fin d’année. Revenons sur l’impact du guichet unique sur cette formalité, qui touche un grand nombre d’entreprises françaises.

Le dépôt des comptes : le rendez-vous annuel obligatoire

Une fois la société créée, l’entrepreneur doit choisir la forme de société dans laquelle il souhaite opérer. Le niveau des formalités administratives et le coût sont deux facteurs cruciaux qui poussent l’entrepreneur soit vers la simplicité de l’entreprise individuelle (avec ou sans régime de micro-entreprise), soit vers la sécurité d’une entreprise. Si vous vous voyez dans cette deuxième catégorie, il est probablement temps de soumettre vos états financiers.

Tout d’abord un petit rappel. Certaines sociétés commerciales (par exemple SARL, SAS) doivent déposer leurs comptes annuels à la fin de chaque exercice.

Par conséquent, une assemblée générale doit être tenue dans les 6 mois suivant la clôture de l’exercice social pour approuver les comptes annuels. Vous disposez d’un mois à compter de la date de cette assemblée pour déposer vos comptes. Cela ne changera pas non plus en 2023.

La façon dont vous remplissez vos formalités évolue. Explications.

Le guichet unique : la nouvelle plateforme incontournable

Vous n’avez sans doute pas raté la grande nouveauté de début 2023 pour les entrepreneurs : le guichet unique.

En effet, depuis le 1er janvier 2023, toutes les formalités commerciales doivent être remplies en ligne sur le site du guichet unique. L’utilisation de cette plateforme facilite les démarches des entrepreneurs en simplifiant et en unifiant les Centres de Formalités des Entreprises (CFE).

Les formalités commerciales peuvent être accomplies dans le guichet unique depuis le 1er janvier 2022.

De la création de votre entreprise à sa fermeture, en passant par vos modifications, le One Stop Shop est la seule plateforme de référence à partir du 1er janvier 2023. Le One-Stop-Shop est la plateforme d’échange la plus importante entre demandeurs et administrations à propos de leur(s) entreprise(s).

Le dépôt papier : c’est (presque) fini !

Le guichet unique concerne toutes vos formalités : création, modifications, cessation d’activité.

Cependant, si votre entreprise est soumise à des comptes annuels, vous avez le choix, même après le 1er janvier 2023. Vous pouvez soit vous conformer à la nouveauté et vous rendre sur le site du bureau des formalités, soit effectuer un dépôt papier auprès du greffe du tribunal de commerce compétent.

Pour les plus impénitents d’entre vous, autant s’adapter maintenant !

Kenza Bennani

Quelles sont les démarches à entreprendre ?

Diplômée d’un Master II Droit des affaires et spécialisation RSE à Paris Dauphine. Elle est venue chez Legalstart pour faciliter l’accès au droit des porteurs de projets.

  • Voir ses publications
  • Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Leur contenu n’engage en rien la rédaction des Echos Solutions.
  • Le guichet unique facilite ainsi les formalités des entreprises concernées, sans que les personnes concernées soient concernées par ce traitement : votre autorité nationale de protection des données reste votre unique interlocuteur.

Vous démarrez votre entreprise

Comment créer une Micro-entreprise en 2022 ?

Enregistrez votre entreprise.

Assurez votre entreprise.

Quel budget pour ouvrir une Micro-entreprise ?

Ouvrez un compte bancaire commercial.

Quelle charge à payer pour une Micro-entreprise ?

Inscrivez-vous à la Poste et souscrivez des abonnements Internet, téléphonie et électricité

Est-ce que ça vaut le coup d’être Auto-entrepreneur ?

Préparer les documents commerciaux.

Est-ce que l’Auto-entrepreneur paie la TVA ?

Configurez les registres nécessaires.

.

Quelles sont les taxes à payer pour un Auto-entrepreneur ?

Comment déclarez-vous votre activité de micro-entreprise ? L’acceptation du programme se fait par une simple déclaration en ligne sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr ou sur formalites.entreprises.gouv.fr. Il est également possible de déposer la déclaration auprès d’un Centre de Formalités des Entreprises (CFE).

Quelles sont les charges à payer quand on est Auto-entrepreneur ?

Quelle est la première étape pour démarrer une micro-entreprise ? Tout d’abord, il faut remplir les formalités de la déclaration d’auto-entrepreneur en ligne. Pour déclarer votre activité sous le régime de la micro-entreprise, il vous suffit de remplir le formulaire prévu à cet effet accompagné d’une photocopie de votre carte d’identité.

Comment savoir si on doit facturer la TVA ?

Cela vous coûtera entre 0 € et 450 €. Pour un entrepreneur indépendant, par exemple, c’est gratuit. Autre exemple : Il s’agit d’environ 230 € pour la création d’une société par actions (AG). Il s’agit des droits d’inscription au répertoire des entreprises ou au répertoire des métiers et des entreprises.

Est-ce que la TVA est obligatoire sur une facture ?

En plus des cotisations de sécurité sociale, les micro-entrepreneurs doivent payer la contribution à la formation professionnelle. Le taux d’imposition est de : 0,1% du chiffre d’affaires pour les commerçants. 0,2% du chiffre d’affaires pour les indépendants et prestataires de services.

Qui est concerné par la TVA ?

Vaut-il la peine d’être indépendant ? Le choix du régime de la micro-entreprise n’est pas bénéfique pour toutes les activités. En effet, il faut rappeler que le calcul simplifié des cotisations sociales (le « microsocial ») en pourcentage de votre chiffre d’affaires n’est pas toujours le plus rentable.

Comment payer la TVA Auto-entrepreneur ?

En principe, en tant que micro-entreprise, vous ne facturez pas de TVA, puisque vous bénéficiez du régime de la « franchise basée sur la TVA ». Vous ne déduisez donc aucune TVA. Vous devez alors indiquer sur vos factures : « TVA. sans objet, art.

Comment creer sa Micro-entreprise sur Guichet entreprise ?

Quand un indépendant paie-t-il la TVA ? En tant que micro-entreprise, vous ne facturez généralement pas la TVA car vous bénéficiez du système de « franchise TVA ». Vous ne déduisez donc aucune TVA. Vous devez alors noter sur vos factures : « TVA. sans objet, art.

Comment creer son entreprise sur INPI ?

23,70 % pour les services manuels et commerciaux (BIC/BNC) (22 % de cotisations sociales et 1,7 % d’impôt sur le revenu) ; 24,20 % pour les activités libérales (BNC) (22 % de cotisations sociales et 2,2 % d’impôt sur le revenu).

Les taux d’imposition suivants s’appliquent aux micro-entrepreneurs : 12,80 % du chiffre d’affaires pour la vente de biens (BIC) 22 % du chiffre d’affaires pour les services commerciaux ou artisanaux (BNC) 22 % du chiffre d’affaires pour les autres services et professions libérales relevant du régime général (BNC )

Quel est la différence entre Auto-entrepreneur et entreprise individuelle ?

Vous ne facturerez pas vos clients pour cela, mais en retour vous ne pourrez pas le récupérer sur vos achats. Attention, tant que vous restez sous ce régime fiscal, vous deviendrez assujetti à la TVA si votre chiffre d’affaires dépasse 85 800 € ou 34 400 €.

Comment créer son entreprise seul ?

Le type, la marque et la référence des produits doivent être mentionnés, ainsi que les matériaux fournis et la main-d’œuvre impliquée dans les services. De même, la désignation exacte, la quantité, le prix unitaire hors taxes et le taux de TVA, ainsi que les éventuels rabais et autres remises doivent figurer.

Comment créer une Micro-entreprise en ligne ?

L’entreprise ou le travailleur indépendant qui exerce habituellement des activités commerciales dans l’Union européenne est assujetti à la TVA. Cette taxe est prélevée directement auprès des clients sur les biens qu’ils consomment ou les services qu’ils utilisent.

Quels sont les documents nécessaire à l’ouverture d’une Micro-entreprise ?

Pour les entrepreneurs automobiles soumis au régime fiscal simplifié, le paiement de la TVA n’est pas annuel, mais semestriel. Ce dernier doit verser 2 acomptes calculés en fonction du chiffre d’affaires de l’exercice précédent (55% de la TVA due en juillet et 40% de la TVA due en décembre).

Quel coût pour créer une Micro-entreprise ?

Pour créer votre entreprise et lui donner une existence légale, vous devez l’enregistrer. Guichet-entreprises.fr vous permet de composer votre dossier en ligne. Ces derniers sont ensuite transmis au bureau responsable pour traitement.

Comment créer son entreprise seul ?

Le Guichet unique vous permet de vous lancer en tant que micro-entrepreneur en ligne. Inscrivez-vous sur le site procedure.inpi.fr, saisissez vos coordonnées et soumettez vos pièces justificatives pour démarrer votre activité rapidement et en toute sécurité.

Laisser un commentaire