Santé : les préservatifs sont gratuits pour les 18-25 ans à partir de janvier

Publié le 8 décembre 2022 à 18:36

Emmanuel Macron a annoncé jeudi qu’à partir du 1er janvier 2023, l’accès aux préservatifs en pharmacie pour les jeunes de 18 à 25 ans sera gratuit. (CNR) dédié à la santé des jeunes à Fontaine-le-Comte près de Poitiers (Vienne).

Les préservatifs sont déjà remboursés par la Sécurité Sociale sur prescription d’un médecin ou d’une sage-femme depuis le 10 décembre 2018 comme outil supplémentaire de lutte contre le sida et les maladies sexuellement transmissibles. La mesure concerne la livraison de boîtes de 6, 12 ou 24 préservatifs dans les pharmacies, avait alors détaillé le ministère de la Santé.

Deux marques de préservatifs masculins, Eden et Get Covered!, sont actuellement couvertes à hauteur de 60% par Medicare, les 40% restants étant couverts par une assurance maladie complémentaire pour ceux qui en disposent.

Vaccination contre les infections à papillomavirus

Plus largement, Emmanuel Macron a reconnu que « sur la santé sexuelle » des jeunes « on a un vrai sujet ». Il a notamment évoqué la vaccination des jeunes – filles et garçons – contre les infections à papillomavirus associées à l’apparition de plusieurs cancers. « C’est un énorme travail d’information. Nous devons le ramener à l’école, nous devons tirer parti de nous-mêmes et nous allons faire cet investissement », a-t-il déclaré. « Je n’exclus pas que nous nous dirigions vers la vaccination obligatoire, lorsque tout cela sera installé et que nous disposerons des recommandations scientifiques appropriées » – a-t-il souligné.

En matière d’éducation sexuelle, « nous ne sommes pas doués pour ça. La réalité est très loin de la théorie. Il faut bien mieux réformer nos enseignants sur ce sujet, il faut les sensibiliser », a déclaré le chef de l’Etat.

La loi de finances du ZUS adoptée la semaine dernière prévoit également une contraception d’urgence gratuite pour toutes les femmes, sans ordonnance. Le texte a également rendu le dépistage de certaines infections sexuellement transmissibles possible sans ordonnance pour tous et gratuit pour les moins de 26 ans.

Covid : Macron remet un masque au nom de la « responsabilité »

Emmanuel Macron a porté un masque ce jeudi lors d’une visite à Vienne, estimant qu’au milieu de la montée de l’épidémie de Covid-19, un « retour aux habitudes » s’impose « sur la base du volontariat ».

Alors que la neuvième vague de Covid-19 s’ajoute aux épidémies de grippe et de bronchiolite, le gouvernement refuse toujours de recourir à la coercition mais n’exclut pas de durcir sa position sur le masque si la situation l’exige.

Laisser un commentaire