Tarn-et-Garonne : « Conshumeur » et « MaVie services » comme exemples d’implantation d’entreprises bien maîtrisées

l’essentiel

Dans le cadre d’un partenariat entre la Chambre de Commerce et d’Industrie du Tarn-et-Garonne et La Dépêche du Midi, nous découvrons ce mois-ci « Conshumeur » et « MaVie Services », deux jeunes entreprises du Tarn-et-Garonne aux secteurs bien différents Des activités qui ont pourtant pu sécuriser leur démarrage grâce à des règles clairement définies.

« MaVie Services » : l’aide à la personne de proximité

La start-up Conshumeur a des ambitions nationales voire internationales. Peut-être découvrirons-nous un jour qu’il concurrence Tripadvisor®, dont il s’inspire. Retrouvez la relation et le service client en magasin. C’est une idée originale de Valentin Méric qui, à 27 ans, vient de créer une application appelée « Conshumeur ». Le concept est simple : j’écris une critique sur le restaurant ou le café que je viens de visiter et je suis payé pour cela. L’entrepreneur montalbanais avait en tête depuis un moment cette solution innovante et interactive, permettant de récompenser les retours d’expérience et d’établir un contact direct avec les institutions. « L’arrivée des géants du web, l’ère numérique avec le e-commerce et les réseaux sociaux, ainsi que les différentes crises auxquelles nous avons été confrontés, ont eu un fort impact sur l’expérience consommateur et par conséquent ont redéfini la place du consommateur dans les établissements physiques, estime Valentin Méric. Conshumeur vous permet d’exprimer votre point de vue, vos émotions, vos sentiments, votre opinion afin de faire avancer les établissements, jouant un rôle crucial dans leur amélioration, gage de performance ! » Avec un réel besoin de retour d’expérience des entreprises, cette plateforme digitale récompense ses utilisateurs. En publiant des avis sur les établissements de son choix, ces promotions seront converties en euros (0,10€/avis) si l’établissement est client Conshumeur. La messagerie instantanée vous permet même de discuter en direct et de vous fournir des réponses appropriées. Un concept qui fonctionne déjà  : En quelques mois, 700 utilisateurs et 50 entreprises de Montauban sont référencés. Un partenariat avec la Fête des Lanternes est signé. Conshumeur est soutenue par la CCI et certifiée par l’Institut National de la Propriété Industrielle g Il protège lle (Inpi) et prépare son déploiement en région à partir de janvier 2023 et vise une couverture nationale au second semestre 2023. « Je suis dans un cycle de trois ans », explique Valentin Méric. La première année est celle du lancement, la seconde doit être celle de la croissance et la troisième me permettra de revendre ou de restructurer ma start-up. » En plein développement, il ouvrira le capital de sa société pour y intégrer des développeurs informatiques et des spécialistes des communications. Les perspectives sont vertigineuses.

Le conseil : « Miser sur le Suivi Jeune Entreprise pour ne pas s’isoler»

Créer une entreprise, c’est toujours faire un saut dans l’inconnu. Afin d’éviter les nuits blanches et les prises de risques excessives, le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie est très rassurant.

En participant aux ateliers de la CCI dès 2019, le projet de Christophe Moran a pris corps. Alors responsable qualité chez un équipementier aéronautique, il profite de son congé pour se former. « Je voulais vraiment donner à ma vie un but différent, et après quarante ans, j’ai été attiré par la création d’une entreprise », explique-t-il. Forts de l’expérience de mon épouse dans les services à la personne et fort de mes compétences administratives, nous avons créé MaVie Services à Genébrières en septembre 2021. Notre société est spécialisée dans l’assistance à la personne dans les affaires ménagères, le repassage et l’aide aux courses. »

En un an, la structure, qui emploie désormais trois personnes (et compte en embaucher une quatrième), s’est constitué une clientèle d’une quarantaine de familles dans un rayon de 15 km autour de Genèbrières. « Nous avons mené une étude de marché sur un secteur géographique bien défini », précise Maryline Moran. L’idée est de ne pas faire trop de kilomètres entre chacun de nos clients. Cela correspond à une idée bien précise de la qualité de vie au travail qui nous tient à cœur. » 65% de leurs clients sont des professionnels et le secteur du nettoyage est le plus recherché.

Le joli coup du couple d’entrepreneurs est qu’en lien avec l’Urssaf ils ont investi dans un logiciel qui leur permet de proposer à leurs clients des avances sur le crédit d’impôt. Un gain décisif pour le développement de cette jeune entreprise.

A qui s’adresse le Suivi Jeunes Entreprises ?

Lucie  : Il s’adresse aux créateurs, acheteurs qui souhaitent être accompagnés sans être obligés d’avoir été accompagnés par notre service de pré-création. Le seul critère d’éligibilité est que l’entreprise ait moins de 3 ans.

Pauline  : Ce sont des rendez-vous réguliers avec le consultant IHK pour faire le point sur l’évolution de l’entreprise (production, commercial, management, stratégie, dirigeants, etc.) ; Référence vers d’autres départements de CCI et/ou nos partenaires en fonction des besoins identifiés  ; la mise en place d’une feuille de route pour aider l’entrepreneur à garder le cap… Ainsi, le « jeune entrepreneur » peut bénéficier de conseils pertinents auprès de son interlocuteur unique pour lancer et développer son activité. .

Le conseil aide l’entrepreneur à reconnaître et activer les leviers de son activité.

Laisser un commentaire