Yoon appelle à une « normalisation » rapide de l’assurance maladie nationale | Agence de presse Yonhap

SÉOUL, 13 décembre. (Yonhap) — Le président Yoon Suk-yeol a appelé mardi à une « normalisation » rapide du programme national d’assurance maladie, soulignant que l’extension de la couverture du gouvernement précédent entraînait un gaspillage de fonds.

Yoon a lancé l’appel lors d’une réunion ministérielle, signalant son intention de supprimer la police d’assurance maladie de l’ancienne administration Moon Jae-in qui se concentrait sur l’élargissement de la couverture et l’allégement du fardeau des factures médicales des ménages.

« La normalisation de l’assurance maladie nationale, le dernier bastion pour protéger la santé des gens, est nécessaire de toute urgence », a déclaré Yoon. « Au cours des cinq dernières années, le gouvernement a investi plus de 20 000 milliards de wons dans l’amélioration de la couverture, mais a négligé les fautes professionnelles médicales et les files d’attente en matière d’assurance maladie, faisant peser le fardeau sur la majorité de la population. »

Yoon a noté que la réforme de l’assurance maladie n’est pas une question de choix mais une nécessité et a appelé à renforcer les critères pour éviter le gaspillage des fonds d’assurance maladie. Il a également promis de mobiliser des fonds pour aider les personnes vulnérables et soigner les patients atteints de maladies graves.

« Les politiques populistes qui gaspillent l’argent précieux des contribuables détruisent les finances, affectent les fondements du système d’assurance maladie et, en fin de compte, exigent d’énormes sacrifices de la part du peuple », a noté Yoon.

Le président a également profondément regretté le retard pris par le Parlement pour adopter le budget 2023. Il a également promis de poursuivre la réforme du marché du travail sur la base d’une série de recommandations formulées hier par des experts, qui comprenaient une plus grande flexibilité des horaires de travail et la réorganisation du système de rémunération au rendement.

Laisser un commentaire